Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 05:15

quiberon_vue_aerienne.jpg

Des semaines archi chargées succèdent à des week-end, allongés ces derniers temps, aux programmes non moins "ambitieux".

 

Est-ce bien raisonnable ? Je n'en sais rien mais comme le chantait l'artiste "nous avons toute la mort pour nous reposer" !

 

Guère le temps au milieu de tout çà pour bloguer, en mode écriture ou en mode lecture.

 

Tout juste le temps d'assembler quelques photos pour accélérer le tri de celles-ci : se dire "je les assemble" amène à faire les choix ! Il ne reste alors plus qu'à mettre une petite musique sur le tout.

Allo Beth Art, allo Deep Purple : 

"vous n'avez pas de shampoing" non çà c'est une autre histoire !

 

Pour en revenir à l'objet de cet "article" (le mot m'amuse toujours pour ces quelques lignes ....), la super configuration 8 Mai Ascension m'a permis de retourner vers un bout de Bretagne que j'aime : la Baie de la Trinité, Quiberon, Lorient, le Golfe du Morbihan.

 

La route pour y aller m'a permis de voir Vierzon, non sans une pensée pour Brel (d'ailleurs cela me fait penser que j'ai toujours pour projet d'aller voir Knokke le Zoute, rien que pour voir ce qui se cache sous un tel nom !). Le retour a été frais et humide.

 

Comme le sera probablement la semaine prochaine. Ma moto m'emmènera alors (normalement !) un peu plus loin.

 

En juin, du repos ? Ah non c'est vrai, je repars avec deux autres potes. Bon, ben on se reposera à partir de mi-juin !

 

Repost 0
Published by ASTOR - dans HD only
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 21:00

Jazz-in-Trivy.jpg

Nous avions eu le plaisir de découvrir cette ambiance super l'an dernier avec Richard Galliano.

 

Il y a quelques semaines, je passe dans le coin et je vois sur une cabine téléphonique une affiche. Sur l'affiche en question, et donc "à l'affiche", Biréli Lagrène, Didier Lockwood et Diego Imbert.

 

Le nom du dernier me disait quelque chose. Le Biréli Lagrène, que j'identifie uniquement au Jazz Manouche, j'adore. Je ne l'ai cependant vu qu'une fois, dans de mauvaises conditions sur le plan acoustique. Quant à Didier Lockwood je connaissais le nom et sa réputation comme viloniste mais ma route n'avait jamais croisé ses tournées.

 

J'imagine que si peu de temps avant c'est déjà plein mais je tente le coup. Une paire de sms plus tard c'était réservé !

 

Car çà se passe comme çà à Trivy. Ce n'est pas le schéma "les places s'envolent en deux heures, tu récupères ta place à la FNAC avec la carte bleue qui a servi à la commande + le mail de confirmation + ton passeport + une déclaration écrite etc, tu pars deux heures à l'avance pour être pas trop mal placé"

 

Non, c'est "tu réserves avec un sms à l'organisateur, tu arrives et annonces ton nom pour qu'on puisse regarder sur la liste si tu as réservé, tu t'installes tranquille dans l'église car même au plus loin tu vois encore très bien les artistes, que tu pourras croiser tranquillement à la buvette"

 

Lockwood1

 

Installé, une surprise sur scène : il y a une guitare électrique sur scène ?!? A ce stade c'est un peu comme si un pote venait chez moi en Yamaha !!! Biréli Lagrène c'est du manouche et le manouche ce n'est pas de l'électrique.

 

Ben c'est tout simplement parce que j'avais un peu trop vite enfermé le bonhomme dans cette case ainsi étiquetté ! Il va nous offrir une démo de jazz à la guitare électrique superbe ! J'aime autant le guitariste dans ce style qu'en manouche. Vraiment un sacré artiste.

 

Diego Imbert je n'en parlerai pas trop : la contrebasse c'est moyennement mon truc.

 

Reste Lockwood. Top !

 

Lockwood2

 

(purée : il ne faudra pas que j'oublie de parler de la chanteuse ...)

 

Des choses très jazzy mais aussi des trucs plus fun avec notamment un des derniers morceaux où il met en oeuvre ses loopers pour nous faire une démo en solo assez bluffante et réjouissante !

 

Et puis Lockwood c'est le communicant du trio. Il sait très bien nous faire partager le plaisir d'être là, le plaisir qu'ils ont visiblement à jouer ensemble. Beaucoup de chaleur dans ses propos. De l'humour ici et là. De la modestie chez les trois.

 

Lockwood3

 

J'ai pour ma part retenu cette petite anecdote qu'il nous a conté, à propos de l'importance du rythme : quand Django Reinhardt entendait quelqu'un qui jouait bien mais faisait des erreurs sur le rythme, Django disait "c'est bien ce qu'il fait mais il ne joue pas juste".

 

J'ai maintenant cette petite phrase en tête quand je prends ma guitare !

 

Ah, oui, je voulais vous parler de la chanteuse ... dont j'ai malheureusement oublié le nom. Elle est intervenue sur deux morceaux. Institutrice des environs elle a appris le jazz vocal chez Didier Lockwood. Une très agréable intervention dans un registre qu'on entend pas si souvent !

 

Lockwood4

 

En conclusion une soirée simple et efficace ! Cela fait du bien dans une période où je n'ai même plus le temps de faire les résas de concert ... !

 

Le même trio à Sète :

 

 

 

Repost 0
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 22:37

LogoIstanbul1"Il faudra voir Ste Sophie, Topkapi et le Grand Bazar"

 

Je pense que c'est le conseil standard de celui connait Istanbul à celui qui s'apprête à y aller.

 

Le Grand Bazar c'est évidemment un lieu où il faut aller se perdre un moment.

C'est une architecture étonnante. Un centre commercial avant l'heure.

C'est aussi le Centre Commercial de La Part Dieu (ou le Evry2 ou le Créteil Soleil ou le Forum des Halles etc etc) de la boutique à souvenirs pour touristes.

 

 

Bazar14

1

 

Bazar15

2

 

Quoique je n'ai pas encore vu les marchands de La Part Dieu s'amuser à être sur la photo (si tant est qu'on ait d'ailleurs le droit de photographier dans nos centres commerciaux ...)

 

Bazar12

3

 

On y fait nécessairement un paquet de photos de cet amoncellement extraordinaires d'articles.

 

Bazar1

4

 

 

Bazar16

5

 

Bazar3

6

 

Bazar6

7

 

On se laisse énivrer par les senteurs et on shoote encore davantage dans le Bazar aux Epices

 

Bazar2

8

 

 

Bazar23

9

 

 

Bazar9

10

 

On s'éloigne quand même assez rapidement en quête d'autre chose.

 

Bazar20

11

 

Bazar19

12

 

Et puis on préfère rapidement flâner autour.

Et découvrir de petites cours dans ce méga shopping center

 

 

Bazar18

14

 

Se rapprocher de ce qu'ont été ces bazars. Et progressivement retrouver l'origine de tout cela : les multiples échoppes d'Istanbul, les petits métiers que je n'ai pas osé photographier. Le touriste à l'appareil photo, dans certains endroits je ne peux pas.

 

Bazar10

15

 

Bazar21

16

 

Voir les boutiques qui présentent le même foisonnement d'articles mais des articles qui tentent probablement davantage la ménagère stambouliote que le touriste (du moins quand l'une est chez elle et l'autre dans cet état de touriste. Si on permute les rôles ...)

 

Bazar27

17

 

Bazar28

18

 

Bazar29

19

 

Et il est alors plus agréable de se perdre dans ces ruelles que dans le grand bazar

 

 

Surtout au petit matin, quand la lumière va bien.

 

Bazar25

20

 

Bazar26

21

 

Ou quand chacun s'affaire à préparer sa journée de vente.

 

Bazar24

22

Repost 0
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 10:03

LogoIstanbul1

Le plus souvent, voyager à l'étranger c'est d'abord voyager en langue étrangère.

 

Certes il y a la Suisse et la Belgique où, lorsqu'on va voir nos potes, on est encore en terre francophone, ou bien !

 

D'accord en Angleterre je ne suis pas trop perdu ... mais pour autant je ne capte pas ce qui est dit au fil de l'eau, dans le métro, au resto etc. Commençons par un aveu : c'est ma première détente ! Je n'écrirai pas ces lignes si je n'aimais pas communiquer. Je ne voyagerais pas autant si je n'aimais pas échanger avec l'autre, dans mon village comme dans un autre coin du village planétaire.

 

Mais ne plus subir les conversations au quotidien est un vrai repos. Je n'ai pas toujours envie d'entendre parler de la dernière cahuzaquerie, d'apprendre la mort d'un artiste que j'appréciais ou d'entendre parler du traitement médical de la collègue de bureau du gusse de la table voisine !

 

Une langue étrangère sur le lieu de résidence, c'est donc le premier dépaysement et la première source de repos !

 

Ensuite, il quand même bien falloir se poser la question de l'apprentissage de quelques mots de celle-ci.

 

Ecriture8

1

 

 

Ecriture30.jpg

2

 

Ecriture13

3

 

Cela pourra être utile pour ne pas confondre le casse-croûte et les traitements médicaux ... Formulé autrement, faire le bon usage des sangsues ...

 

Ecriture2

4

 

Je l'écrivais récemment ailleurs : j'aime connaître les rudiments de la politesse dans la langue du pays. Mais touriste dans une grande métropole touristique ce n'est pas la situation idéale pour apprendre ces quelques mots. Zéro apprentissage !

 

Alors, il y a quelques mots pour lesquels on trouve vite ces repères. Métro, çà a été !

 

Ecriture1

5

 

Retrouver le chemin de Lyon n'a pas été trop dur non plus : heureusement ils avaient mis une image de Fourvière !

 

Ecriture3

6

 

Sinon, bien sûr, le plus souvent on se débrouille avec l'anglais, non sans l'accompagner d'un sourire, le plus sûr passeport international et le véritable esperanto !

 

Ecriture4

7

 

En fait le vrai plaisir de la langue est venu de l'écriture, ces caractères si élégants.

 

Ecriture10

8

 

Ecriture11

9

 

Ecriture12

10

 

J'écrivais il y a peu mon plaisir de tracer des lettres au stylo-plume. Malheureusement j'ai une écriture très moche. Est-ce ma raison de mon goût pour les tracés élégants et les compositions auxquelles je trouve une certaine harmonie ? Même en caractères d'imprimerie !

 

Ecriture14

11

 

Plus sérieusement, cette écriture est un élément du décor qui me séduit toujours.

 

Ecriture16

12

 

 

Ecriture18

14

 

Ecriture17

15

 

 

D'ailleurs on la retrouve au musée !

 

Ecriture19

16

 

 

Ecriture20

17

 

Mais c'est quand même probablement sur site, en caractères dorés qu'elle est le plus mise en valeur. Je ne sais pas.

 

Ecriture9

18

 

En 3D ce n'est pas mal non plus ...

 

Ecriture6

19

 

Ah, si, il y a un autre mot turc dont j'ai fini par percevoir le sens. Caddesi : j'ai passé suffisamment de temps le nez sur la carte ou en l'air à chercher les noms de rue pour en avoir une idée !

 

Ecriture15

20

 

A plus !

 

Ecriture5

21

Repost 0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 10:04

 

arman-long-term-parking_350x350.jpg

Vous connaissez peut-être cette oeuvre d'Arman : Long time parking.

 

Pour ceux qui ne la connaissent pas, il s'agit de vraies voitures. Cela donne une idée de la taille de l'oeuvre. Nous étions allés la voir à Jouy en Josas. C'était alors là que se trouvait la Fondation Cartier.

 

Clin d'oeil à Arman pour ce titre d'une petite série d'un tout autre ordre.

 

J'étais au 6° étage d'un immeuble, en terrasse, un beau coucher de soleil s'annonçait. Patience.

 

Au sol, si j'ose dire, un parking.

 

Des ombres qui s'allongent. Un monde qui s'agite à cette altitude. Des destins qui se croisent. Un appel téléphonique à passer. A qui ?

Tout simplement une voiture à retrouver !

Quatre garçons dans le vent avec une nana.

Qui c'est celui-là ?

Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état etc ....

 

Un téléobjectif.

 

De quoi s'amuser !

 

Va-t-il passer suffisamment à gauche ? Aurais-je suffisamment son ombre ? Passera-t-elle assez loin des voitures ?

 

Et puis on se raconte des histoires.

 

Il n'en faut pas plus pour que je m'évade !

 

IstanbulParkNB11

 

 

IstanbulParkNB10

2

 

 

 

IstanbulParkNB11

3

 

 

 

IstanbulParkNB3

4

 

 

 

IstanbulParkNB4

5

 

 

IstanbulParkNB5

6

 

 

IstanbulParkNB6

7

 

 

IstanbulParkNB7

8

 

 

 

IstanbulParkNB8

9

 

 

IstanbulParkNB9

10

Repost 0
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 21:22

LogoIstanbul1

L'heure est venue de quitter cette ville et son climat.

 

Pas la chaleur ni le soleil, d'ailleurs pas aussi présents qu'on pourrait l'imaginer a priori....

 

Je parle bien sûr de son ambiance. Qui me convenait bien ! Très bien !

 

Déjà parce que malgré le temps frais et humide c'est une ville où on vit dehors. Enusuite et surtout parce qu'il y a une certaine décontraction, bien agréable.

 

Et puis parce que là comme ailleurs il y a de bonnes surprises. Il suffit de se laisser guider.

 

D'abord on suit le guide et on se retrouve au palais de Topkapi. Qui mérite tout à fait d'être vu.

Et qui présente un superbe point de vue sur le Bosphore.

 

IstanbulJ51

 

 

Mais on quitte ensuite ce palais de bon coeur : comme tant d'endroits aujourd'hui il est victime de son succès. Nous, les touristes, sommes bien trop nombreux pour que ce type de visite garde pleinement son intérêt ... 

 

Alors il y a les musées. Pour peu qu'il n'ait pas la renommée internationale réservée à une vingtaine de musées dans le monde, s'il n'y a pas l'exposition temporaire, annoncée à grand renfort de pub dans les médias, on y est tranquille ...

 

IstanbulJ52

 

Et on y découvre de très belles choses !

 

Il y avait une très belle expo photo, sur le photographe Nickolas Muray, expo sur laquelle je reviendrai certainement, qui permet de redécouvrir Frida Kahlo, extraordinaire.

Il y avait aussi une expo bien sympa, Between Desert and Sea. Avec de très belles oeuvres, comme celle-ci, Impossible dream :

 

IstanbulJ53

 

Particulièrement intéressante à voir dans ce pays.

 

Enfin, souvent, pour passer un bon moment, il suffit d'être au bon moment au bon endroit. Un kebab cela reste abordable (8€) même dans un lieu sympa. Une terrasse au 6° étage d'un immeuble du bon côté de la colline dans le quartier de Beyoglu et le tour est joué !

 

IstanbulJ54

 

Un coucher de soleil, c'est toujours un plaisir !

Repost 0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 21:28

LogoIstanbul1

Grand bazar, promenade en bateau sur le Bosphore : oui, bien sûr.

 

Mais dans la série "diversifions" il y a aussi la virée dans les lieux pas touristiques, dans les quartiers ordinaires.

 

Parce que découvrir une ville c'est aussi découvrir la vie ordinaire de celle-ci.

 

Pour ce faire il suffit par exemple de chercher la concession Harley du coin. D'une pierre deux coups : voir un peu de cet univers ailleurs et surtout avoir le prétexte pour aller traîner dans les quartiers "normaux", prendre des transports en commun de la vie de tous les jours, croiser les gens qui reviennent du boulot etc.

 

C'est d'ailleurs ce que nous expliquions à un guide ce soir. Je m'explique : nous cherchions à comprendre comment et vers où prendre le tram lorsqu'un monsieur avec un super français teinté d'un poil d'accent turc nous propose de nous aider. Il découvre l'adresse où nous voulons aller et nous demande ce que diable nous allons faire là-bas. Nous lui expliquons tout ce qui précède et nous nous quittons quelques stations plus loin après avoir parlé "tourismes" celui des quartiers à tourisme et celui des autres quartiers. Il voyait bien les choses comme cela ! Et il s'y connaissait en tourisme : son métier, lié à son excellent français : guide !

 

IstanbulJ31

 

Ainsi donc nous avons pu découvrir le vrai métro et pas seulement le Tünel et le tram des "Champs Elysées", la rue du shopping international

 

IstanbulJ38

 

Pas très fréquentée pour une artère commerçante ? Une question de point de vue !

 

IstanbulJ36

 

Il faut toujours se méfier des images, même non "truandées" ... mais vous le savez tous !

 

D'ailleurs certains se méfient des images ....

 

Non, pas ceux qui se contentent des jeux ...

 

IstanbulJ32

 

Un peu, ceux qui ne se contentent pas forcément du pain.

 

IstanbulJ33

 

Mais d'autres s'en méfient bien davantage.

 

IstanbulJ34

 

Mais ces dernières images sont un contre-exemple de mon intro : la vie normale s'invite parfois dans les beaux quartiers !

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 07:01

mathias enard

Je renouvelais mon stock avec la perspective de ce voyage à Istanbul lorsque je suis tombé sur ce livre. Un coup d'oeil sur la 4° de couverture quand même et la foi dans ce que Actes Sud / Babel propose finirent par me convaincre.

 

Le voyage de Michel-Ange à Constantinople en 1506 pour concevoir un pont sur la Corne d'or est le thème de ce roman. Roman historique ? Je ne sais pas. Peut-être, à ma grande surprise car c'est un genre que je n'aime pas. Pur a priori de ma part. Probablement une vengeance vis-à-vis de l'Histoire, matière dans laquelle j'ai toujours été nul.

 

Je l'ai commencé à Lyon et j'ai adoré dès les premières lignes. Je l'ai fini dans l'avion : il était temps !

 

"Tu habites une autre prison, un monde de force et de courage où tu penses pouvoir être porté en triomphe ; tu crois obtenir la bienveillance des puissants, tu cherches la gloire et la fortune. Pourtant, lorsque la nuit arrive, tu trembles".

 

D'ailleurs le titre lui-même m'avait accroché.

 

Ensuite bien d'autres aspects ont fait le reste.

 

L'artiste confronté à la commande.

 

L'arrivée dans un ville et ce qu'il en restera après.

 

Comme les lignes citées plus haut l'évoquent, le statut fort et la faiblesse d'un homme.

 

A la veille de mon propre voyage dans cette ville, je suis ravi d'avoir bénéficié de ce regard sur cette ville. Bien plus propice à favoriser une belle découverte que tous les guides. Mais nul besoin de venir ou d'être allé à Istanbul pour apprécier ce livre. C'est palpitant comme un roman d'aventures avec la sensibilité en plus et une vraie qualité d'écriture. 

 

L'auteur a de plus eu le bon goût de décrire en quelques lignes dans l'épilogue ce qui peut être considéré comme plus ou moins valide et ce qui est pure invention romanesque. Car c'est quand même à mon sens le point faible des romans historiques.

 

"Dans ce cahier tâché, il consigne des trésors. Des accumulations interminables d'objets divers, des comptes, des dépenses, des fournitures ; des trousseaux, des menus, des mots tout simplement.

Son carnet c'est sa malle.

Le nom des choses leur donne la vie.

11 Mai, voile latine, tourmentin, balancine, drisse, déferlage."

 

Il est maintenant l'heure de replonger dans cette ville. Allons laisser les baskets à l'entrée de Ste Sophie ...

Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 21:45

LogoIstanbul1

Bien sûr il y a les mosquées. Bien sûr il y a les bazars.

 

Mais avant tout, pour moi, Istanbul c'est une ville de transition, entre l'Europe et l'Asie mais aussi entre la mer Noire et la mer de Marmara. Istanbul c'est le Bosphore.

 

Istanbul c'est de l'eau autant que de la terre.

 

Un premier jour il faut sentir une ville, se laisser guider par elle et non par un bouquin ou des conseils.

 

Nos pas nous ont donc emmenés, aussi, au bord de l'eau.

 

"Et on regardait passer les bateaux"

 

IstanbulJ21

 

Sur cette terre de fin de continent.

 

IstanbulJ22

 

En cette fin d'Europe.

 

 

IstanbulJ23

 

Encore l'Europe mais certains échouent sur cette extrémité avec un parasol pour tout abri, pour le vent, la pluie. Et les regards ?

 

IstanbulJ24

 

A l'écart de la ville, elle-même.

 

IstanbulJ25

 

Pêcheur ?

 

IstanbulJ26

Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 20:58

LogoIstanbul1

Arrivée hier en fin d'après midi après un vol finalement vécu sans angoisse (ce n'était pas gagné ...).

 

Hier soir, tout petit tour dans le secteur. Un petit restau de quartier tranquille, en "suivant" le match de foot avec les habitants du coin.

 

A propos, le premier mot à l'accueil à l'hôtel : "Ah Lyon, l'Olympique Lyonnais" ... Voilà comment Lyon rayonne dans le monde. OnlyLyon ou OnlyL'OL ?

Bon, pas de chance, je ne suis pas vraiment fan de foot. Ceci étant, pour une ville hautement touristique, l'accueil en général paraît jusqu'ici plutôt sympa. Même quand Mme Astor se loupe à la deuxième mosquée et rentre tête non couverte.

 

Istanbul est une ville superbe pour la photo.

 

Qu'il s'agisse de la rue, des bazars (qui m'ont permis de découvrir ce qu'est l'hidurothérapie hirudothérapie... bien vivante ici !!), de la "mer" ou des mosquées les envies de déclencher ne manquent pas ! Même si parfois certains sont bien mal pris le moment venu ... 

 

IstanbulJ2 027

Alors que le muezzin est en train d'appeler à la prière, une envie en savoir plus : mais pourquoi le derviche est-il tourneur nous entraînant ainsi dans son tourbillon.

 

Repost 0

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche