Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 10:03

LogoIstanbul1

Le plus souvent, voyager à l'étranger c'est d'abord voyager en langue étrangère.

 

Certes il y a la Suisse et la Belgique où, lorsqu'on va voir nos potes, on est encore en terre francophone, ou bien !

 

D'accord en Angleterre je ne suis pas trop perdu ... mais pour autant je ne capte pas ce qui est dit au fil de l'eau, dans le métro, au resto etc. Commençons par un aveu : c'est ma première détente ! Je n'écrirai pas ces lignes si je n'aimais pas communiquer. Je ne voyagerais pas autant si je n'aimais pas échanger avec l'autre, dans mon village comme dans un autre coin du village planétaire.

 

Mais ne plus subir les conversations au quotidien est un vrai repos. Je n'ai pas toujours envie d'entendre parler de la dernière cahuzaquerie, d'apprendre la mort d'un artiste que j'appréciais ou d'entendre parler du traitement médical de la collègue de bureau du gusse de la table voisine !

 

Une langue étrangère sur le lieu de résidence, c'est donc le premier dépaysement et la première source de repos !

 

Ensuite, il quand même bien falloir se poser la question de l'apprentissage de quelques mots de celle-ci.

 

Ecriture8

1

 

 

Ecriture30.jpg

2

 

Ecriture13

3

 

Cela pourra être utile pour ne pas confondre le casse-croûte et les traitements médicaux ... Formulé autrement, faire le bon usage des sangsues ...

 

Ecriture2

4

 

Je l'écrivais récemment ailleurs : j'aime connaître les rudiments de la politesse dans la langue du pays. Mais touriste dans une grande métropole touristique ce n'est pas la situation idéale pour apprendre ces quelques mots. Zéro apprentissage !

 

Alors, il y a quelques mots pour lesquels on trouve vite ces repères. Métro, çà a été !

 

Ecriture1

5

 

Retrouver le chemin de Lyon n'a pas été trop dur non plus : heureusement ils avaient mis une image de Fourvière !

 

Ecriture3

6

 

Sinon, bien sûr, le plus souvent on se débrouille avec l'anglais, non sans l'accompagner d'un sourire, le plus sûr passeport international et le véritable esperanto !

 

Ecriture4

7

 

En fait le vrai plaisir de la langue est venu de l'écriture, ces caractères si élégants.

 

Ecriture10

8

 

Ecriture11

9

 

Ecriture12

10

 

J'écrivais il y a peu mon plaisir de tracer des lettres au stylo-plume. Malheureusement j'ai une écriture très moche. Est-ce ma raison de mon goût pour les tracés élégants et les compositions auxquelles je trouve une certaine harmonie ? Même en caractères d'imprimerie !

 

Ecriture14

11

 

Plus sérieusement, cette écriture est un élément du décor qui me séduit toujours.

 

Ecriture16

12

 

 

Ecriture18

14

 

Ecriture17

15

 

 

D'ailleurs on la retrouve au musée !

 

Ecriture19

16

 

 

Ecriture20

17

 

Mais c'est quand même probablement sur site, en caractères dorés qu'elle est le plus mise en valeur. Je ne sais pas.

 

Ecriture9

18

 

En 3D ce n'est pas mal non plus ...

 

Ecriture6

19

 

Ah, si, il y a un autre mot turc dont j'ai fini par percevoir le sens. Caddesi : j'ai passé suffisamment de temps le nez sur la carte ou en l'air à chercher les noms de rue pour en avoir une idée !

 

Ecriture15

20

 

A plus !

 

Ecriture5

21

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie 24/04/2013 22:25


très sympa, cette série d'inscriptions diverses.
Il me semble en reconnaître certaines, Ste Sophie ? 

ASTOR 24/04/2013 23:21



Gagné, c'est Ste Sophie !


Qu'as tu gagné, Marie ?


Une visite au bazar que je viens de "publier"


Bonne soirée !



Jc 24/04/2013 06:56


Ne pas comprendre la langue du pays donne aussi l'impression qu'on peut s'épancher sans déranger nos voisins. Quelle surprise lorsqu'on s'aperçoit qu'ils parlent et comprennent souvent le
français . Ça nous est arrivé dans un bus au Portugal, ou une dame âgée nous a gentiment renseigné sans qu'on ait besoin
de lui demander (on était paumé dans Lisbonne)...


 

ASTOR 24/04/2013 20:49



Il nous faudra être prudents au pays de Don Quichotte !!


Dans Istanbul nous cherchions notre chemin dans un coin paumé pour aller dans un coin paumé. Un guide turc nous a aidé. C'était pour aller chez HD Bosphorus.


Mais en l'écrivant je me demande si je ne l'ai pas déjà écrit ?


Radoterais-je ? En français !


A très bientôt amigo !



rosemar 23/04/2013 22:06


C'est bien connu : le français ont du mal avec les langues étrangères... Les graphies de la langue turque sont magnifiques, en tout cas, un peu comme le grec...


Belle soirée ASTOR...

ASTOR 24/04/2013 05:18



Pour ma part j'adore l'anglais.


Je trouve que c'est en parlant dans une langue étrangère (et il n'y a que l'anglais que je sache parler) qu'on perçoit le côté magique du langage pour relier les hommes.


Et de fait, l'effet magique de cette langue anglaise car même si on peut regretter d'une certaine façon son essor, on ne peut que se réjouir qu'ait émergé un socle commun pour échanger avec tant
de peuples


Mais je vais révier l'espagnol bientôt. Et auparavant un peu de breton ! Kenavo !


Bonne journée Rosemar !



L. HATEM 23/04/2013 15:43


Moi je sais dire Kébab... indispensable pour ne pas mourir de faim !


Mais la caligraphie arabe est un régal, la plus belle du monde... Comparée à la caligraphie asiatique, elle a ceci de différent : L'asiatique est verticale, l'arabe permet l'enchevètrement des
lettres pour en faire des dessin variables à l'infini, tout en restant lisisble !


Les turcs ont abandonné l'écriture arabe depuis longtemps ! Europe oblige !


Merci pour ces belles photos !

ASTOR 24/04/2013 05:13



Sauce blanche ?


Merci pour tes précisions sur la caligraphie. Je trouve cette écriture vraiment très élégante et on a l'impression que ce doit être agréable de former de telles lettres en écrivant. Au contraire
de notre écriture. Du moins telle que je l'écris !


Bonne journée L !



dominique 22/04/2013 23:06


c'est un sujet interessant.  Lorsque les  mots que l'on voit écrits et les mots entendus nous échappent on est vite désamparés.  J'aime ça

ASTOR 23/04/2013 05:28



Je trouve cela particulièrement troublant dès lors qu'on ne peut pas les intégrer, même à sa façon : un nom de rue en allemand, en espagnol, même si je n'en connais pas le sens je sais le
mémoriser.


C'est moins en vrai à Prague ou Istanbul ....


Mais j'aime cet inconfort !


Bonne journée Domnique !



Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche