Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 07:01

mathias enard

Je renouvelais mon stock avec la perspective de ce voyage à Istanbul lorsque je suis tombé sur ce livre. Un coup d'oeil sur la 4° de couverture quand même et la foi dans ce que Actes Sud / Babel propose finirent par me convaincre.

 

Le voyage de Michel-Ange à Constantinople en 1506 pour concevoir un pont sur la Corne d'or est le thème de ce roman. Roman historique ? Je ne sais pas. Peut-être, à ma grande surprise car c'est un genre que je n'aime pas. Pur a priori de ma part. Probablement une vengeance vis-à-vis de l'Histoire, matière dans laquelle j'ai toujours été nul.

 

Je l'ai commencé à Lyon et j'ai adoré dès les premières lignes. Je l'ai fini dans l'avion : il était temps !

 

"Tu habites une autre prison, un monde de force et de courage où tu penses pouvoir être porté en triomphe ; tu crois obtenir la bienveillance des puissants, tu cherches la gloire et la fortune. Pourtant, lorsque la nuit arrive, tu trembles".

 

D'ailleurs le titre lui-même m'avait accroché.

 

Ensuite bien d'autres aspects ont fait le reste.

 

L'artiste confronté à la commande.

 

L'arrivée dans un ville et ce qu'il en restera après.

 

Comme les lignes citées plus haut l'évoquent, le statut fort et la faiblesse d'un homme.

 

A la veille de mon propre voyage dans cette ville, je suis ravi d'avoir bénéficié de ce regard sur cette ville. Bien plus propice à favoriser une belle découverte que tous les guides. Mais nul besoin de venir ou d'être allé à Istanbul pour apprécier ce livre. C'est palpitant comme un roman d'aventures avec la sensibilité en plus et une vraie qualité d'écriture. 

 

L'auteur a de plus eu le bon goût de décrire en quelques lignes dans l'épilogue ce qui peut être considéré comme plus ou moins valide et ce qui est pure invention romanesque. Car c'est quand même à mon sens le point faible des romans historiques.

 

"Dans ce cahier tâché, il consigne des trésors. Des accumulations interminables d'objets divers, des comptes, des dépenses, des fournitures ; des trousseaux, des menus, des mots tout simplement.

Son carnet c'est sa malle.

Le nom des choses leur donne la vie.

11 Mai, voile latine, tourmentin, balancine, drisse, déferlage."

 

Il est maintenant l'heure de replonger dans cette ville. Allons laisser les baskets à l'entrée de Ste Sophie ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche