Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


tango4couple-en-noir-100x100


Astor, c'est bien évidemment lié au tango.

A un moment où il me "fallait" trouver un pseudo nous tentions d'apprendre le tango.

 

Qu'en est il resté ?

 

Pas grand chose sur la capacité à danser le tango.

 

Pas grand chose mais l'essentiel : le goût pour cette musique, une certaine admiration pour cette danse ... et le plaisir de pouvoir faire quelques pas.

 




 

 

 

 

Ce qui suit est assez désordonné. Mais tant pis. S'il y a un peu de charme dans ce voyage au pays du tango cela suffira.

 

Commençons par un petit clip sur une version moderne du tango : Otros Aires. Je n'oppose pas les genres et les périodes, ni à propos du tango ni pour d'autres arts. On découvre un jour d'une certaine façon. On y revient autrement. On plonge dans le passé. On réécoute ou revoit quelque chose de plus moderne parce qu'on le souhaite à cet instant. Et tout cela nous enrichit.

.
.
Septembre 2010 : la saison ? Envie de refaire du tango ! Une virée Youtube pour commencer 
Libertango de Piazzola (le "Moi, je suis tango tango .... " de Guy Marchand ! voir plus bas)
.
.
.
La version de Galliano :
.
.
Et au passage le fameux Tangaria : je peux l'écouter en boucle !
.
.
J'évoquais au début de cette page les tours et détours nécessaires. L'accordéon longtemps n'a signifié que musette pour lequel j'ai peu d'intérêt. Et puis un ou deux l'ont inséré dans des choses plus modernes. Et puis un jour, des potes du tango me disent Galliano passe à Fourvière. Et de proche en proche j'ai découvert Galliano ! 
 
Je reprends l'écriture de cette page avec Otros Aires et cette petite video bien sympa :
.
.
En poursuivant cette écriture, je me dis que je dois dire remercier ici la MJC Laennec Genton où j'ai découvert cette danse et cette musique. Merci également à Sol l'intervenante d'alors qui a même réussi à nous faire présenter notre très modeste production sur la très modeste scène de la petite salle Genton. De bons moments. Tout comme à Valence avec Jenny et Guy.
.
Milonga sentimental : on y revient ! Carlos Gardel. Inévitable.
Un jour dans les années 2000, Otros Aires sème et puis, on redécouvre ce qui était déjà chez Carlos Gardel et qui serait peut-être resté inaccessible sans ce détour ... 
.
.
.
J'ai découvert le tango il y a peu. Comment s'est produit le premier déclic ? Je me demande si ce n'est pas à la Maison de la Danse par hasard en réservant un peu vite un spectacle avec du tango après avoir compris flamenco en lisant en diagonale la description du spectacle en prenant les billets ...
Alors j'avais l'image de ces bandes son anciennes et d'une musique ringarde.
Toutefois, ... cette reprise de Guy Marchand avait aussi semé quelque chose. Je dois être un peu tango tango depuis plus longtemps que je ne le crois !!
.
.
Dans le parcours tango il y a eu aussi ... le film ! Tango, de Saura.
Un extrait. Beau, simple.
.
.
L'effet Youtube. Un extrait en appelle un autre. Je ne résiste pas à l'envie de présenter celui-là aussi ! Les différentes facettes de cet univers, de la danse, (de la vie ? ....)
.
.
.
Et puis pour finir ce matin. Une petite vidéo de champion. On admire bien sûr cela d'abord. Et puis on se dit on va essayer. On ne fait que quelques pas maladroits et on s'aperçoit bien sûr que le plaisir de la danse ne réside pas dans l'exploit (même si maîtriser la technique y participe et qu'un autre niveau permettrait probablement de découvrir d'autres plaisirs).
Ce qui m'a bluffé dans la pratique de cette danse c'est un autre aspect de la communication non verbale.
.
 
Gotan Project ! 
Dans une interview récente, l'argentin Eduardo Makaroff, l'un des fondateurs du groupe s'exprime ainsi : "le tango, c'est une façon de jouer, de parler, de marcher, de respirer, c'est une manière tout à fait particulière de se projeter dans le monde".
C'est effectivement ce que je ressens depuis que j'ai découvert cet univers. Et il n'est pas rare que je pense à cela tout simplement le soir dans le métro, écoutant du tango sur l'IPod, lorsque je me rémémore les cours de tango de Sol et cherche à m'ancrer sur le sol pour compenser les mouvements du tromé (pour parler ce verlan qui était utilisé aussi par les tangueros, de Buenos Aires comme ceux de Gotan !!!).
Gotan Project, c'est aussi une sacré voix de chanteuse. Cristina Vilallonga, apparemment (je dis apparemment car une rapide recherche sur Internet donne aussi un autre nom et les photos me font douter mais qu'importe).
 à suivre ....

Partager cette page

Repost 0
Published by

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche