Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 05:23

thats-all-folks-7172-400x250.jpg

Un moment que ce truc de nouvel overblog me prend la tête.

 

Le côté technique du blog ne m'amuse pas du tout, mais alors pas du tout. Je ne vais donc pas tenter de passer dans la nouvelle version.

 

D'autant que je trouve cette évolution peu respectueuse des overblogueurs qui semblaient quand même massivement attachés à ce mode d'écriture simple.

 

Le compteur s'arrêtera donc avec ce 328° article.

 

"Ecrire" ainsi est avant tout une démarche personnelle.

 

Mais évidemment l'échange est enrichissant, vos réactions entraînent d'un sujet à l'autre, m'auront permis de découvrir vos mondes, vos façons de voir. Cette dimension partage se traduit elle par environ 20000 pages vues. Cela me va bien. Une dynamique suffisante et une dimension "humaine" (si j'ose dire à propos de ces liens virtuels !) : je veux dire par là que je peux suivre également vos blogs et cette dimension de l'échange m'intéresse bien.

 

Où aller ?

 

Eklablog est plebiscité pour sa simplicité mais ne paraît pas une solution d'"avenir" non plus (une histoire de version d'HTML apparemment).

 

Wordpress paraît sympa et me tente bien s'il n'est pas trop compliqué mais il semble possible de s'en servir simplement.

 

Il y a donc des chances que je puisse vous retrouver sur la passerelle d'Astor un proto que j'avais ouvert il y a quelques temps.

 

Je vais essayer d'y ré-importer au moins sommairement ce premier blog. Je profite de la main tendue par un autre blogueur pour faire le grand saut (relatif : ce n'est quand même pas un enjeu extraordinaire ...!).

 

Lorsque ce nouveau blog sera opérationnel, je me permettrai de faire signe à mes quelques lectrices et lecteurs que j'avais le plaisir à voir passer ici de temps en temps.

 

D'ici là je stockerai donc les idées d'articles (je lis peu en ce moment heureusement ! mais j'ai déjà une virée pyrénéene en retard de "publication" !).

 

Et j'aurai donc du temps pour vous rendre visite sur vos blogs

 

A + et merci pour votre participation bien sympathique à ce modeste blog d'Astor !

Repost 0
Published by ASTOR - dans En général
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 16:30

Prendre-son-temps.JPG

Je cherchais une image pour illustrer ces quelques lignes et Google m'a proposé cette photo du Bird House of Birdie, bird house fort sympathique avec de très belles photos d'ailleurs !

 

Après avoir emprunté la photo, je ne pouvais plus prendre le même titre et j'ai renoncé au possessif. Prendre LE temps me suffira. D'ailleurs c'est peut-être plutôt çà, prendre LE temps.

 

C'était mon programme du jour. Je commence à parler à l'imparfait car ce fameux temps tourne, qu'on le prenne ou non et la journée est déjà bien entamée ...

 

Deux jours de "séminaire" annulés l'avant veille c'est l'occasion unique de prendre deux jours de congés sans avoir rien prévu !

 

Dimanche je me disais "le bonheur, là, ce serait de pouvoir, pendant une journée, pas besoin de plus, ne faire que ce que j'ai envie de faire à l'instant t. Dieu a exaucé mon souhait ! Un effet de mon pélerinage à St Jacques ? Va savoir !

 

Ah si. J'avais un truc que j'avai prévu aussitôt ma toute nouvelle journée de congé dans l'agenda : aller chez le coiffeur. Enfin, presque, en fait aller chez Orlando coiffure. Un tout autre voyage ! Un de ces lieux et de ces hommes qu'on aime ou qu'on déteste ! J'aime ! Je vous laisse découvrir les commentaires sur CItyvox.  

Comme c'est la journée où j'ai décidé de ne pas m'embêter je me permets ce jeu de mot à deux balles : Orlando, çà décoiffe !

 

Et puis quartier libre au gré des envies, s'interdire d'obéir à une pulsion du type "il faudrait que j'en profite pour".

 

Alors çà donne quoi à cette heure ?

 

Se promener dans le Vieux Lyon avant l'ouverture des boutiques. Ne plus retrouver cette librairie dans laquelle j'avais trouvé cet excellent livre de Depardon, Afrique(s) (je vous en parlerai plus tard, je savoure, çà risque de prendre un moment).

Découvrir que Lyon s'embellit encore. Les travaux devant les 24 colonnes vont donner quelque chose de bien sympa. Tout comme le parc du Sergent Blandan. Lyon est une superbe ville !

Surfer sur quelqu'uns des blogs que j'ai plaisir à suivre.

Se faire un petit resto. Une terrasse bien calme.

Prendre le temps de papoter au téléphone avec un pote. Parler de nos retrouvailles samedi. Et imaginer tous les copains qu'on va retrouver dans deux jours au soleil de Valloire !

"Bosser" la guitare.

Faire un tour à la médiathèque pour faire le plein de CD de blues.

 

Et retrouver son blog pour écrire ces quelques lignes. Se bouger les neurones autrement.

 

Bon, allez faut que je retrouve ma gratte. Je ne joue pas encore cette étude de Tarrega comme Manuela et mon blues ne ressemble encore que lointainement au blues qui est sur ma platine !

 

Repost 0
Published by ASTOR - dans En général
commenter cet article
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 22:33

ouf.jpg

Enfin les vacances !

 

Celles d'été, les grandes vacances, mythiques !

 

Ce soir je quitte le bureau un peu tard et je me dis "Les vacances sont là, ouf !, enfin du temps !"

 

Les semaines ordinaires passent et la volonté d'en profiter conduit à un emploi du temps de ... ouf !

 

Les vacances seront donc l'occasion de prendre son temps.

 

Mais le temps de quoi faire, me dis-je dans la gare de Part Dieu alors que je vois tous ces gens qui "perdent leur temps" en attendant un train !

 

La liste est facile à établir :

- m'entraîner à la guitare et bosser aussi le côté théorique. Que les accords 7° majeur et les rythmes aient moins de secret pour moi. Que mes doigts de la main gauche acceptent leur indépendance et renoncent à leur sensibilité sur quelques mm². Qu'ils acceptent d'être synchrones avec la main droite, aussi !

- faire de la photo bien sûr. Trier les anciennes, les sauvegarder enfin ! Finir ma traversée de Lyon photographique

- prendre le temps de flâner dans Lyon et voir quelques expos au Musée des Beaux Arts à Gadagne ou à la Sucrière

- regarder les vaches ou les boucs à la campagne suffisamment longtemps pour acquérir leur rythme cool

- enfin nettoyer ma moto, et aussitôt repartir avec. Tant pis s'il pleut et qu'elle est à nouveau sale !

- voir des potes et se filer rencard pour enchaîner les virages d'un col alpin

- se baigner à Aiguebelette, un rite annuel ! L'eau y est si chaude ...

- randonner dans les Alpes ; il y a si longtemps

- dessiner, peindre. Les tubes d'acryliques vont finir par être HS

- faire le plein de livre et ... les lire !

- rendre les CD à la bibliothèque et ... payer les pénalités de retard avec le sourire

- faire les courses au marché et cuisiner un peu

- ...

- lire vos blogs plus tranquillement !

 

Et seulement deux semaines ?

 

Aurais-je le temps ? Il ne va pas falloir que je le perde ce temps ...!

 

Le crash de la vitesse ? Le crash de ma vitesse !

Repost 0
Published by ASTOR - dans En général
commenter cet article
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 19:43

Chaux de fond Sept 2008 143

Depuis le 3 mars 2010, date de création de ce blog, 99 articles ! Donc, de fait, ce centième que j'écris un peu comme un point d'étape (sur quelle route ….?)

 

J'ai ouvert ce blog par plaisir de l'"écriture" pour éviter de polluer par trop de textes les forums moto auxquels je contribue modestement. J'imaginais encore faire régulièrement de la voile et faire de plus en plus de randos.

 

Près de deux ans plus tard, je n'ai toujours pas re-navigué depuis. Toujours en projet mais il faut bien admettre qu'en ce moment la voile c'est un peu "loin des yeux, loin du cœur". La campagne a remplacé la montagne lorsqu'il s'agit de prendre l'air en gardant les pieds sur terre. Et parmi les articles il n'y en a pas tant que cela consacrés à la moto.

 

Depuis le 3 mars 2010, jusqu'à ce 7 janvier 2012, 1700 visites, plus de 4200 pages vue. La fréquentation et ses statistiques ? C'est un produit annexe en quelque sorte. Ni plus, ni moins ! Techniquement la rédaction de ce blog passe par sa disponibilité sur Internet. Pratiquement c'est intéressant de voir d'où on vient sur ces pages et "comment" : "J'arrive ici par hasard-erreur et je m'enfuis aussi vite" ou "Tiens, c'est quoi çà. Voyons voir un peu plus !". Alors finalement c'est le rapport nombre de pages / nombre de visites qui est amusant à regarder. Si ce rapport est supérieur ou égal à deux on peut se dire que la visite a titillé un peu la curiosité du visiteur. Mais, bon, encore une fois, il n'y a pas d'objectif de cet ordre.

 

Alors pourquoi on arrive ainsi tout doucement à ce centième article ? Ben parce que le plaisir d'"écrire" est au rendez-vous !! Se dire que je vais écrire quelque chose sur ce sujet c'est déjà se dire "Oui, cela m'a interpellé". C'est ensuite chercher à clarifier ses idées sur un sujet, chercher à en savoir plus ("C'est qui ce danseur au fait ?" par exemple), c'est revoir quelques jours après un extrait du spectacle et se le remémorer ainsi, "à chaud".

Ecrire c'est aussi chercher de l'info et donc arriver sur d'autres blogs avec les auteurs desquels on a au moins un point commun, apprendre quelque chose, éveiller, ou réveiller, d'autres curiosités (exemple avec la visite sur le blog de woods et de belles photos, de la street photography très humaniste).

 

Donc le centième mais pas le dernier, d'autant qu'une passion renait, celle de la guitare et sera donc le prétexte, la raison, d'autres articles.

 

Bye

Repost 0
Published by ASTOR - dans En général
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 21:49

Peter falk frites ailes du désirIl y a peu j’ai fait le lien entre la façon dont j’apprécie l’instant et une scène de film qui m’avait marqué, encore plus que je ne le croyais.

Il y a quelques temps je prenais le temps, mais surtout le plaisir, de faire quelques lignes, sur ce blog notamment, sur des instants que tous les motards et peut-être plus encore les bikers connaissent.

 

Il y a quelques semaines disparaissait Peter Falk, l’homme à l’imper et à la 403.

Il y a des années j’avais vu « Les ailes du désir ». Depuis j’avais envie de l’avoir dans ma DVDthèque ( !) mais je comptais surtout le faire « à l’occasion ». Et puis l’envie a pris le pas sur la patience et j’ai demandé à ma moitié de trouver cela.

Récemment  j’ai donc récupéré ce DVD. J’ai tout de suite recherché cette scène magique où l’ex-ange Peter Falk parle du bonheur de l’instant, des sensations, boire un café, fumer une cigarette, et encore mieux faire les deux en même temps.

J’ai revu ces scènes qui m’avaient moins marqué, les premiers pas de l’ange devenu homme, qui éprouve des sensations, pour qui le temps prend de l’importance. 

J’ai entendu Wim Wenders dire comment Peter Falk s’est inscrit dans ce projet, ce film.

De sacrés bonshommes pour parvenir ainsi à montrer une superbe dimension du plaisir de la vie.

A voir pour les jours de blues, à voir pour savourer encore plus les petits moments de bonheur quotidiens, ceux que rien ni personne ne pourront nous enlever !!

Cours-y vite acheter ce DVD ! Ou passe le regarder ici en savourant l’instant d’un Jack !

Repost 0
Published by ASTOR - dans En général
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 21:51

moitessier.jpg

Il y a quelques mois, suite à la lecture de l'édito de Zed dans Freeway, j'écrivais les quelques lignes suivantes dans un forum Harley :  

 

"Moitessier from Wikipedia
En 1968, il participe à la première course autour du monde, en solitaire et sans escale, le Golden Globe. Alors qu'il est en tête, il renonce à couper la ligne d'arrivée, abandonne la course, et continue, toujours sans escale, en direction de l'océan Indien. Après dix mois de navigation, son périple s'arrête en Polynésie.

Il le relate dans "La longue route" (from Wikipedia encore) :
Il prend le départ du Golden Globe Challenge en 68 (pas n'importe quelle année hein !)
Alors que tout le monde l'attend en vainqueur (au train où il avance, il dépassera bientôt Robin Knox-Johnston, parti bien avant lui), Bernard Moitessier, passant pour la seconde fois le Cap de Bonne-Espérance, catapulte à l'aide d'un lance-pierre un message sur un cargo : « Je continue sans escale vers les îles du Pacifique, parce que je suis heureux en mer, et peut-être aussi pour sauver mon âme. » Pour lui, partir d'Europe pour revenir en Europe, c'était comme partir de nulle part pour revenir nulle part.

Moitessier qui raconte comment et pourquoi il se décide à renoncer à la course et à poursuivre son chemin, c'est du grandiose.

Moitessier aurait pur être un biker pur et dur, un mec qui reste après une super concentre parce que sa bécane se sent bien sur les routes du pays, voire un gars qui ne va pas à la concentre parce que la route est belle (bon, sur le côté voir les potes, le parallèle a ses limites !!)

Néanmoins, merci de faire de Moitessier un membre d'honneur du forum à titre posthume !

Moitessier et La longue route, pour le voileux, çà vaut en terme de mythe Easy Rider pour le biker ; alors vous imaginez mon émoi en lisant ces lignes.

Mais Moitessier, La longue route, alors qu'est-ce que çà fout dans un édito de Zed ?

Zed parle de ces bécanes d'aujourd'hui qui ne sont plus conformes à son image de la brèle. Perdu dans ses pensées il entend puis voit le pur biker sur un pur chop rigide, qui fait le bruit qu'il faut, qu'il ride sans casque, les cheveux au vent.

Plus tard Zed arrive là ou se tient une épreuve du championnat du monde custom et où il voit un max de motos qui sont inroulables. Il n'y voit pas le biker cité plus haut et imagine alors qu'il a pu décider de poursuivre sa route sans s'arrêter là, tel un Moitessier de l'asphalte, pour ne pas perdre son âme.

Et la comparaison est belle. Ce sont ces jours superbes où on est bien sur sa moto, sur un voilier et on n'a pas envie que çà s'arrête. Et c'est vrai aussi que ce feeling là on l'a certainement plus facilement sur un voilier que sur un paquebot, sur une machine avec laquelle on sent la route que sur un pullman à deux roues qui vous filtre bien les sensations du goudron, du vent, de l'air frais de la cascade à côte de laquelle on vient de passer, des senteurs de pin, ….

(En prime un clin d'œil à l'image du hobo qui m'a également bien plu ; je sais pas si vous avez vu le clip de Charlie Winston mais çà aussi çà fait penser à la route que nous aimons)."

 

J'avais envie de reprendre ces lignes dans ce blog non pour me citer (!!), ou recycler, mais parce que ce qu'il y a derrière m'importe, mais aussi pour parler d'un autre voileux peut-être encore plus bluffant que Moitessier : Joshua Slocum seul-etc-slocum.jpg

C'est le gusse qui a fait le premier tour du monde en solitaire sur un voilier. Bon, jusque là on peut se dire qu'il a simplement été le premier (comme d'autres sont les premiers à faire un record débile pour le Guiness !!).

 

Si on ajoute que c'était sur un onze mètres, c'est déjà plus fort.

 

Mais la scène se passe de 1895 à 1898 !!!

 

Rappelons-nous le confort apporté en nav. par le GPS, mesurons simplement la différence de confort que l'on ressent au cours de quelques heures en mer entre une veste de quart respirante et une non respirante ... pour avoir une idée de ce qu'il a pu endurer avec les conditions matérielles de la fin du 19° siècle !

 

Et si aujourd'hui la course au sponsor, la recherche de notoriété, de gloire (!), l'idée de se faire du fric en vendant un bouquin ou des DVD, ou que sais-je encore en terme d'objectif propre à notre société peuvent être une motivation, ce bonhomme n'avait qu'une motivation plus personnelle et intime. D'ailleurs que déclare-t-il à la fin de son périple : "(..) ce qui compte le plus est l'expérience acquise pendant mes années de navigation, où j'appris avec ardeur les lois de Neptune, afin de m'y conformer exactement en traversant seuls les océans...".

 

Comme on dit aujourd'hui, et sans crainte de l'anachronisme :              "Respect M. Slocum"

Repost 0
Published by ASTOR - dans En général
commenter cet article
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 13:36

ecouges-007.JPG
Après la découverte des forums via le milieu Harley, il est temps de poursuivre autrement.

Etre présent et s'exprimer dans un forum a de multiples avantages mais cela présente aussi des limites ne serait-ce que par respect pour la communauté et son administrateur.

Il y a eu la tentation Flickr mais le monde Flickr me paraît "tirer" trop vers la qualité technique de la photo : ce n'est pas mon truc, aujourd'hui.


Voilà pour expliquer aux forumeurs pourquoi un blog.



Pour les autres visiteurs, venant d'où ?, pas grand chose à expliquer me semble-t-il !!

Et le comment ? Eh bien on va apprendre en faisant !! On va voir où mène cette route !

 
Repost 0
Published by astorswiss.over-blog.com - dans En général
commenter cet article

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche