Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 11:40

nachtweyEncore sous le "choc".

 

Bien sûr ce n'est pas la première fois que de telles images sont montrées.

 

Bien sûr on n'est plus naïf à croire en un monde de bonnes intentions.

 

Bien sûr.

 

Mais l'effet est là.

 

Les photos superbes, je reviendrai sur cet aspect, leur "accumulation" produise l'effet : une nouvelle et autre forme de prise de conscience. En un mot, "pourquoi tant de haine". Ce n'est, bien sûr, pas un vrai pourquoi. Mais, décidément, quand les hommes prendront-ils une autre direction ?

 

De superbes photos. J'ai fait plusieurs fois le tour de l'expo. En m'interrogeant toujours un peu plus sur la capacité du photographe à produire de "belles" photos dans de tels contextes. Je suis arrivé à l'expo avec beaucoup de questionnement à ce sujet.

 

Et puis finalement n'est-ce pas cette formidable maîtrise technique qui fait passer le message formidablement humain ?

 

Reste une interrogation : comment photographier par exemple lors d'un enterrement ? comment le photographe aborde-t-il les présents pour expliquer, ou non, la raison d'être de sa présence ?????

Repost 0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 04:03

MOTO REVUE 19711971 : Je prends le train avec ma mère. Elle me permet de m'acheter une revue. 11 ans. On achète moins Mickey et je n'ai pas encore conscience de ma passion pour la voile. Ce sera Moto Revue. Probablement pas celui de la vignette. Un Moto Revue, lu et relu 10 000 fois. On y parlait Norton Commando ou John Player Spécial. Le début d'une époque où je réverai des Montesa Cota, Ossa Explorer ...et autres Munch Mammuth !

 

Avant de rêver plus modestement d'une Gitane Testi !

 

Mais de 1971 à l'achat de la première moto (ou plutôt vélomoteur, une Yamaha 125 DTF qui ira tout de même de la Suisse au Lake District en passant par le Pays de Galles !) il y a quelques Noël, anniversaires, fêtes et l'occasion de se faire offrir quelque chose entre une revue et la bécane grandeur nature. Ce sera une Electra Glide ... miniature !

.

Depuis que je roule Harley j'avais envie de retrouver cette Electra. Oh, pas une envie qui vous fait errer dans toutes les brocantes ou vous éclater les yeux sur une page E-bay mais juste une envie comme çà. Et puis l'autre jour, une brocante, ELLE était là qui m'attendait.

DIVERS A 012R2LG

.

Quelques années ont passé depuis la chambre de gamin où on file en rêve sur cette belle (et lourde même en miniature) machine.

.

Mais finalement on a su gardé le cap et le rêve est devenu réalité (ou presque puisque pour ce premier achat de Touring j'ai préféré le Road King, avec lequel je compte faire encore quelques kms. Pour acheter l'Electra un jour ? Pas sûr).

.

Dompierre Tai Sabaki 157NB 

 

 

Repost 0
Published by ASTOR - dans HD only
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 05:23

05 tango-metropolis-9261fUn jour, on amorce un blog pour le plaisir d'écrire, pour le plaisir de conserver en un même lieu accessible la trace d'émotions. On ne sait pas mettre vraiment des mots sur la raison d'être de ces lignes mais qu'importe. D'ailleurs comme le disait Laborit, la seule raison etc...

 

Un jour, on lit Yoko Ogawa et on trouve des mots : le musée du silence.

 

Un jour, on retrouve le plaisir de voyager dans le monde du tango. On enrichit enfin la page amorcée.

 

Et on se dit faudra que j'en écrive une sur le flamenco. 

Repost 0
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 05:58

Vets 2010 048Tiens, pas encore évoqué de concentres dans ce blog ! Pourquoi ?

 

Déjà, je n'aime pas ce terme de concentre. Concentration n'évoque vraiment rien d'extraordinaire depuis les camps jusqu'à l'idée de surpopulation en passant par des taux de concentration de produits souvent pas top pour la santé, j'en passe et des meilleurs ! Et puis peut-être que çà me fait bizarre d'aller maintenant à des concentres alors que jeune motard je n'y allais pas. C'est d'ailleurs amusant de constater cela … Enfin, moi, çà m'amuse !!!

 

Et puis souvent cela fait l'objet de quelques lignes sur les forums, lignes qui pourraient me suffire. Mais je me suis dit qu'à l'instar d'autres sujets de ce blog, j'aurai, et peut-être d'autres auront, du plaisir à revoir un article sur une concentre, longtemps après celle-ci. Voire que des non forumeurs auront ainsi une vision de ces concentres.

 

"A tout seigneur, tout honneur", le premier article de cette catégorie sera consacré aux Vet's.  Super concentre de fin Août.

 

Il est vrai : je n'ai pas beaucoup de référence sur le sujet ! Mais j'étais allé aux Vet's l'an dernier ... et j'ai décidé que j'y reviendrai cette année ... et j'y retournerai l'an prochain  !

 

Certes il ne faut pas y aller pour les repas, talon d'Achille de ce rassemblement.  

 

Certains critiquent la programmation musicale. Ce n'est pas mon cas. Premièrement parce que je l'écris assez sur ce blog : j'aime le spectacle vivant et s'il y a "engagement personnel" de l'artiste, suis très tolérant. Deuxièmement parce que, soyons réalistes, ce ne sont pas non plus les circonstances où l'on assiste avec attention à un concert … Alors que la musique soit comme ci ou comme çà n'est pas le sujet. Elle est, vivante et dans le ton du rassemblement.

 

Pourquoi j'y suis bien :

- l'accueil : çà commence par un accueil sympa et le T-shirt "souvenir" peut être porté et ne  servir à nettoyer la moto qu'en toute fin de vie !

- la taille de la concentre : pas le truc gigantesque où il faut appeler quand on paume un pote ni le truc ultra confidentiel avec un stand, le ghetto-blaster et une baraque à frites

- le terrain de camping (sol et ombre, ruisseau en bordure)

- les environs, que ce soit le village de Largentière ou les gorges de l'Ardèche, Alba la Romaine, ...

- les stands : ni trop ni trop peu

- des animations (j'ai même pu voir cette année au travers d'une lunette astronomique la lune comme je ne l'avais jamais vue et les 4 lunes de Jupiter dont j'ignorais jusque l'existence !)

- la date de programmation (on se raconte les vacances, on prend une dernière inspiration avant de retourner bosser, ...)

- les tarifs

- les belles machines qu'on y voit et qui effectivement ne viennent pas sur une remorque

- et ... les potes qui y viennent ! C'est évidemment LA raison majeure mais s'ils y viennent c'est parce que (revenir quelques lignes plus haut !)

 

Alors, à l'an prochain aux Vet's ?

 

 

Des images de 2010 et un flashback sur 2009 :

 

 

 

 

 

 
 
Repost 0
Published by ASTOR - dans HD only
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 23:23

  Lac de Garde 1 533

 

7 jours de moto dans cette région sont résumés par ces 3 petits montages photos.

 

 La carte de la promenade (hors AR France) : ici

 

Départ de Lanslebourg le samedi 14 Aout pour le lac de Garde.

 

Deux motos. Un RK et un Sports'.

 

Météo annoncée pour le passage du col du Mont Cenis : se couvre puis averses orageuses possibles. Montée RAS. Le long du lac, on voit ce qui nous attend pour la descente : au moins du brouillard. Rapidement ce sera de la pure averse. On arrive à se sécher en quelques dizaines de kms. Le temps de mettre les vêtements anti-pluie et çà ne s'arrêtera plus de la journée !

 

La météo est restée maussade Dimanche voire Lundi puis s'est améliorée mais avec toujours des nuages sur le nord du lac (d'où quelques difficulté pour certaines photos …).

 

Après cette longue intro météo, que dire ? La région du Lac de Garde est vraiment superbe pour une semaine de moto. Montagne et baignade, l'Italie … du Nord, des petits plats top au resto (des pâtes bien, sûr, mais pas que !). Vérone est une ville superbe dans laquelle nous n'avions pu passer qu'une soirée il y a un an ou deux. De belles routes.

 

 

 

 

 

 

La part two concerne la virée rive Ouest (partielle avec Toscolano-etc et surtout Gargnano) mais surtout du lac en allant vers Valvestino.

 

Le lac de Valvestino :

C'était tentant sur la carte et des bikers rencontrés sur place nous l'avait conseillé : c'est superbe. Comme pour Mantoue, voir plus loin, c'est tellement proche du sujet principal (le lac de Garde) qu'il y a très peu de monde (et au 4/5 des motards !). Le petit hameau était super sympa et le terme douceur de vivre ressemblait à quelque chose quand on regardait les habitants préparer la fête ! Des paysages bluffant à quelques kilomètres du Lac de Garde lui-même. Une vallée ailleurs !

 

Le Spritz de ce soir là nous l'avons dégusté à Gargnano. Quel bonheur ! Mini port, peu d'affluence. Tranquillité au rendez-vous en sirotant l'apéro …

 

 

 

Une troisième partie dédiée à Mantoue/Mantova et au retour at home.

 

Dernier jour. Le lendemain nous attendent les 600kms du retour. La météo de ce jeudi est incertaine. Et si on allait à Mantoue ? Guide vert. Cité pétrochimique dans la plaine. Un vieux quartier et classiques mentions sur quelques bâtiments. Rien de bien enthousiasmant mais bon, compte tenu de ce qui précède, go !

 

On gare les motos (comme d'hab dans le secteur ; on cherche une place (pas longtemps) et on se gare entre deux scoots). Pas à l'arrache comme ici. Autres lieux, autres mœurs !

 

Un premier bâtiment sympa; Une rue piétonne prometteuse. Le débouché sur une jolie place. Du beau à 360° et … très peu de monde ! Et le reste sera à l'avenant ! Toutes proportions gardées cela nous rappelle Venise :

-         beaucoup de monde sur LE spot où il faut être (Venise : les must à voir ; ici, le Lac de Garde, Vérone)

-         s'écarter un peu (Venise, n'importe où  l'écart du circuit principal ; ici, quitter Vérone pour Mantoue)

-         et là on apprécie des quartiers superbes avec très peu de monde si on se rapporte à la qualité du site. Mantoue, dans un autre contexte géographique serait bien plus chargé en touristes !

 

On apprécie donc énormément cette dernière journée de ce séjour avec un parcours très agréable dans une ville très riche sur le plan architectural et très agréable. Décidément, on adore l'Italie du Nord !

 

Le retour se fera avec une superbe météo. Pas comme à l'aller. On s'offre le repas de midi dans un resto qui devient notre point d'arrêt "obligé", côté Italien, sur cette route retour d'Italie du Nord. Une terrasse bien sympa au dessus d'un lac. Devenu au fil des séjours le dernier bol d'Italie avant le retour.

 

Le Fréjus (finalement je préfère en moto !).

 

Cela donne ce petit film avec une tonalité différente des précédents, très axé "architecture" disons-le !

 

 

 

PS : et l'Italie du Nord en général ? Au fil des séjours, j'apprécie de plus en plus l'Italie. Et de la même façon, plus je découvre l'Italie du Nord plus j'aime. Mais j'aime quoi ? J'aime ce côté Méditerranéen sans trop d'exubérance. J'aime une certaine classe qui se dégage de la vie là-bas. Nous en faisions encore le constat en regardant piétons et cyclistes passer devant notre dernière terrasse à Mantoue. Bien sûr il y a tous les filtres qui permettent de voir la vie en rose (on entend des mots chantants sans en percevoir l'éventuelle part de noirceur, c'est le soleil, les vacances, etc.). Mais quand même ….

 

Vous l'avez compris. Une semaine au Lac de Garde en moto : je n'hésite pas à conseiller !

 

Prochain séjour les Dolomites via la Suisse ?

 

 

 

Repost 0
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 23:15

.

Ce soir je viens d'être victime d'un vol genre vol à la tire ou similaire.

 

En clair dans un quartier tout à fait correct, à 19h00, un mec m'a taxé mon ordi professionnel dans mon sac à dos. Préjudice pour ma boîte : quelques centaines d'euros. Préjudice pour moi : des heures et des heures de boulot à refaire (sans compter les préjudices connexes).

 

J'ai vu le voleur. Du classique …

 

Alors bien sûr je maudis ce connard. Mais aussi et surtout je maudis les types du style "si t'as pas de Rolex à 40 ans t'as raté ta vie" et ceux qui peaufinent une société dans laquelle on fait en sorte que quelques uns puissent se payer des Rolex grâce au fait que d'autres se paient des montres de frime en taxant les ordis des autres ….

 

Ce soir bien plus que la haine de ce merdeux, j'ai la haine de cette société d'apparence qui nous conduit les uns et les autres chacun à sa manière à des comportements et des pensées qui ne devraient plus avoir leur place dans nos sociétés au 21° siècle. Alors ce vol, ce n'est que la partie émergée d'un iceberg. Qui aurait très très peu d'émergé, pour tant d'immergé.

 

(évidemment je scratcherai tout commentaire "déplacé")

Repost 0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 21:19

Hopper Lausanne 073 Edward Hopper,

 

Oh, ce n'est pas une découverte, l'artiste qu'on a découvert, qu'on est le seul à savoir apprécier ! Le sujet n'est pas là.

 

Hopper c'est typiquement l'artiste que j'ai découvert tardivement. D'abord une émotion purement graphique si j'ose dire. Et puis un cheminement comme on suit parfois.

 

Le temps passe. On voit autre chose. On se dit que décidément on aime bien. On achète un Taschen sur l'artiste. Plus on découvre l'univers, plus on se dit qu'on est dans un univers que l'on perçoit, qui nous est perceptible, comment dire ?

 

Un jour, dans un musée (où ?) on découvre "pour de vrai" une de ses toiles. On reste pensif devant un bon moment.

 

Plus tard, une rétrospective à 3 heures de train de chez soi. Qu'à cela ne tienne. Go !

 

On entre encore davantage dans cet univers. Avec d'autres travaux moins connus, comme ces gravures ou ces aquarelles. Avec des notes très bien faites en regard de ces toiles. Avec beaucoup d'esquisses et notes présentées de façon simples mais efficaces pour retracer en partie le cheminement. Le tout quasi sans faute technique (éclairages ok notamment).

 

Ainsi progressivement on s'aperçoit qu'on est entré dans cet univers par certaines toiles ...

 

hopper nighthawks

 

Et on admire maintenance certaines qui auraient (ont ?)  probablement laissé indifférent dans un premier temps ...

 hopper femme sur lit

 

On reste devant une toile, avec cette belle phrase qui tourne en boucle : "Tout ce que j'ai voulu faire, c'était peindre un rayon de soleil sur le pan de mur d'une maison".

 

hopper rayon de soleil

 

On resterait bien longtemps dans cet univers ... s'il n'était l'heure de partir.

 

Hopper Lausanne 132

 

 

 

Repost 0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 22:08

rodrigo y gabriela

Du pur bonheur qu'un concert de ces deux-là.

 

On oublie très vite quelques problèmes de son qu'ils soient dûs aux artistes ou aux responsables du son du spectacle et on "profite".

 

("profite" entre guillemets car je n'aime pas les connotations de ce mot ...)

 

On "profite" de l'énergie, la fougue, l'envie de bouger.

 

Un public assez hétérogène mais respectueux des artistes (en clair qui ne parle pas trop pendant le spectacle ...).

 

Deux artistes qui réussissent à mettre une super ambiance dans ce public. La totalité de Fourvière est debout pour les derniers titres et frappe dans ses mains.  Le traditionnel envol de coussins, plus ou moins "dynamique" selon l'ambiance, est là extraordinaire. Même Iggy Pop, dont la scène était pourtant submergée de coussins, n'a pas vu un ciel aussi rempli de coussins.

 

Dans ce qui participe au plaisir de qui écoute un CD ou voit leur spectacle on peut noter l'art du dosage. Si les CD font la part belle à des titres tranquilles, la scène est consacrée davantage à des choses toniques. Et c'est bien ! Surtout pour un concert de plein air.

 

Vraiment ces deux-là, Rodrigo y Gabriela "ont des petites gueules bien sympathiques" comme disait un autre guitariste ...

Repost 0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 21:55

Les exemples ne manquent pas : il faut découvrir les artistes sur scène, leur laisser le temps de s'exprimer.

 

Dernier exemple : samedi je vais voir Rodrigo et Gabriela aux Nuits de Fourvière.

 

1° partie : Hindi Zahra, soit ! Premier titre: ouais, c'est sympa à écouter dans le salon en sirotant l'apéro. Et puis çà opère lentement. Il y a quelque chose de différent, de créatif, d'affirmé. Jazzy tout en étant à connotations d'ailleurs. J'en parlerais mal mais çà m'a bluffé. Je suis très admiratif quand un artiste parvient ainsi à séduire quelques milliers de personne qui ne l'écoute que par hasard et qui sont impatients de passer à la suite, tant qu'ils ne connaissent pas ... et qui finalement apprécient chaque titre plus que le précédent en pénétrant dans l'univers proposé. Bravo Hindi Zahra !

 


Hindi Zahra - Beautiful Tango
envoyé par emimusicfrance. - Clip, interview et concert.
Repost 0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 21:43

Anarchy : non !

A bitch : non plus

Dave (de Pavezin) : eh, non !

Dave qui fait la première partie d'Iggy Pop !

 

 

La première vidéo reflète bien ce qu'est le guss sur scène. A quelques mètres de la scène en attendant Iggy Pop, on voit ce type arriver discrétos, s'installer plus ou moins par terre, et çà démarre et on adhère très vite au truc. En tous cas, moi j'ai adoré ! (enfin adoré est peut-être trop car que dire d'Iggy Pop sur scène ; j'espérais qu'il pleuve pour échapper à çà et puis ... j'y ai laissé quelques capacités auditives au moins provisoirement mais tant pis : excellent !)
Repost 0

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche