Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 21:19

Hopper Lausanne 073 Edward Hopper,

 

Oh, ce n'est pas une découverte, l'artiste qu'on a découvert, qu'on est le seul à savoir apprécier ! Le sujet n'est pas là.

 

Hopper c'est typiquement l'artiste que j'ai découvert tardivement. D'abord une émotion purement graphique si j'ose dire. Et puis un cheminement comme on suit parfois.

 

Le temps passe. On voit autre chose. On se dit que décidément on aime bien. On achète un Taschen sur l'artiste. Plus on découvre l'univers, plus on se dit qu'on est dans un univers que l'on perçoit, qui nous est perceptible, comment dire ?

 

Un jour, dans un musée (où ?) on découvre "pour de vrai" une de ses toiles. On reste pensif devant un bon moment.

 

Plus tard, une rétrospective à 3 heures de train de chez soi. Qu'à cela ne tienne. Go !

 

On entre encore davantage dans cet univers. Avec d'autres travaux moins connus, comme ces gravures ou ces aquarelles. Avec des notes très bien faites en regard de ces toiles. Avec beaucoup d'esquisses et notes présentées de façon simples mais efficaces pour retracer en partie le cheminement. Le tout quasi sans faute technique (éclairages ok notamment).

 

Ainsi progressivement on s'aperçoit qu'on est entré dans cet univers par certaines toiles ...

 

hopper nighthawks

 

Et on admire maintenance certaines qui auraient (ont ?)  probablement laissé indifférent dans un premier temps ...

 hopper femme sur lit

 

On reste devant une toile, avec cette belle phrase qui tourne en boucle : "Tout ce que j'ai voulu faire, c'était peindre un rayon de soleil sur le pan de mur d'une maison".

 

hopper rayon de soleil

 

On resterait bien longtemps dans cet univers ... s'il n'était l'heure de partir.

 

Hopper Lausanne 132

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tspure 23/02/2012 13:43


As-tu remarqué que Hopper ne peignait pas les yeux ? A la place, deux tâches noires, seulement. Assez déroutant. La dame assise sur son lit, qui regarde par la fenêtre...il lui manque un bras, tu
crois le voir, mais en réalité, il n'existe pas. Ce fût une merveilleuse expo, où pour la première fois, j'ai suivi un guide. Une passionnée. 


 

ASTOR 24/02/2012 02:13



Non, j'avoue que je n'avais pas remarqué pour les yeux. Ni d'ailleurs pourle bras. Le phénomène du bras que l'on recrée en quelque sorte est intéressant ; c'est amusant notre capacité à
réarranger la réalité que l'on perçoit. Une très belle expo en effet.


Quant à la visite avec un guide, cela nous arrive de temps en temps. C'est une expérience différente de la visite mais très enrichissante le plus souvent.



covix 10/08/2010 23:15


Bonsoir,
c'est vrai que l'on vois de ci, de là une toile de cette artiste, mais perso, je n'ai jamais vu un eexpo sur ses oeuvres, voilà qui pourrai réveiller une curiosité.
merci
Bonne fin de soirée
@ plus


ASTOR 12/08/2010 21:01



Bonsoir covix.


On voit bien sûr d'abord "la partie émergée de l'iceberg" de ce que produit un artiste. L'autre partie séduit, déçoit ou laisse indifférent. De tes commentaires ici ou de ce que
j'ai pu voir sur ton blog je pense que tu appréciera(is) cette expo.


A + 



Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche