Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 03:20

lyon végétalePerplexe, à l'issue de la visite de cette expo.

 

Au départ une erreur de Schuiten. Enfin, je me suis trompé de Schuiten. Je pensais allez voir une expo de dessins de François Schuiten ! Ne connaissant pas l'existence de Luc je n'avais pas fait gaffe au prénom de François et n'avais donc pas vu qu'un Schuiten pouvait en cacher un autre (voire deux car le père s'est aussi illustré, si j'ose dire !).

 

Alors je visite l'expo en me disant "Tiens mais il est aussi architecte". Puis je me dis "Bon, il n'a pas réalisé beaucoup de projets à part la maison initiale Orejona.

 

La visite se poursuit. Beaux dessins bien sûr. Belles mises en perspective parfois comme ce mur où on voit l'évolution d'un quartier de 1850 à 2100. Sans doute la partie de l'expo que j'ai préférée.

 ex 2 de cité végétale

Un autre aspect de l'expo c'est le côté pédagogique militant. J'y ai appris beaucoup de choses (bon, l'intérêt de l'observation du martin pêcheur pour dessiner le nez du Shinkansen aurait mérité d'être plus étayée). 

 

Et puis là on arrive à un côté un peu lourd et doux rêveur auquel j'adhère moins.

 

Qu'a fait concrètement Luc Schuiten ? Je ne sais pas. Je n'ai pas passé de temps à chercher au delà de l'expo et d'un regard en diagonal hier soir sur le book de celle-ci (oui, beau bouquin tout de même malgré ce qui suit).

 

Et avec ce "qu'a-t-il fait concrètement" le doute s'insinue. La démarche manque quand même bougrement d'exercice pratique (ou alors l'expo et le livre ne mettent pas assez cela en avant mais çà ne ressemble pas à cela).

 engin schuiten

Les réflexions sont intéressantes mais trop "de principe". J'allais dire "théoriciennes" mais on ne sait pas même jusqu'où la réflexion de faisabilité a été poussée. Me balader avec des ailes en dansant ? Oui ... Cela me rappelle les BD et bouquins d'anticipation que je lisais gamin et qui me montraient qu'en 2000 je me promènerai en ville avec une voiture sans roue volant comme un avion !!

 

 

 

ex de cité végétale

 En plus dès que l'on gratte un peu çà coince. Le nez du Shinkansen, bof. Les maisons végétales autour du lac. La lumière qui rentre par un mur principal exposé au sud, des maisons tournant autour du  lac en cinq siècles et la lumière qui est multipliée par la réflexion sur le lac : çà colle pas !

 

Puis le côté pathétique avec le fait que comme une horloge arrêtée il n'aura eu raison que deux fois dans sa vie. Ajouté au côté "donneur de leçons", çà m'embête".

 

Alors à la fin je me dis que je préfère 100 fois la démarche d'un Le Corbusier (ou d'un Niemeyer). Théoriser oui mais mettre en pratique. Si Le Corbusier n'avait fait que de beaux dessins et de la théorie on pourrait peut-être encore croire que c'est impec ce qu'il faut à l'homme moderne. La mise en pratique qu'il a faite et ce qui a suivi a montré que ce n'est pas si simple mais au moins le schmilblick avance par la confrontation des idées à la réalité.

 

En plus franchement je ne crois vraiment pas que nous soyons encore capable de prendre ce chemin. Dans le livre précité, l'auteur reprend l'image d'un TGV et des aiguillages. Pour le coup je crois qu'on est bien au delà de l'aiguillage et qui menait à cela. Et on ne fait pas plus marche arrière qu'un TGV.

 

Alors finalement ces lignes n'iront pas sous le thème "Merci les artistes" mais dans "Notre beau monde" !! 

Repost 0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 13:33

A le relire, ce titre sonne un peu comme "sonate pour deux violons" ou que sais-je (comme  je n'y connais rien il y a toutes les chances qu'il soit incongru de parler d'une sonate pour deux violons !)

Première échelle, je vais citer Télérama. Que j'ai longtemps dénigré pour un certain côté "donneur de leçon" ou je ne sais trop quoi de dérangeant, genre "il faut penser comme cela". Et qu'un jour j'ai découvert, pour finalement m'y abonner. Soit dit en passant, je venais alors de jeter ma télé (au sens propre, quelle délivrance quand on la jette dans la benne !). Conformisme tardif sans se le dire, changement "légitime" d'avis ?

Deuxième échelle, radicalement différente : notre beau monde !
Donc dans Télérama de début Mars, il y a un article sur la fraude financière qui résume bien la situation à l'heure où les citoyens sont appelés aux urnes (on dit bien comme çà ?). On fait style "j'ai une politique comme ci, comme çà" plus ou moins à gauche (enfin, pas trop quand même !) et en fait que se passe-t-il ? Les campagnes électorales sont  largement financées par les banques alors, bon, faut pas pousser mémère dans les orties !

J'aime bien ainsi quelques lignes de cet article qui décrivent une situation symbolique : "Les institutions financières ont découvert qu'il y avait de l'argent en bas de l'échelle et elles ont tout fait ce qui leur était légalement - et illégalement - possible pour le transférer vers le haut par le mécanisme des crédits "subprime"". L'argent n'a pas d'odeur !

De la même façon j'adore le coup des pseudos écolos qui veulent nous faire consommer propre. L'enjeu n'est pas de trier nos ordures ou de benner sa voiture pour en acheter une qui consomme moins de CO² au cent ! Il est de moins produire d'ordures parce que l'on consomme moins. Il est d'avoir une organisation moins génératrice de transport, notamment individuel : produire davantage localement, transports publics, urbanisme,

Alors tout cela pour dire quoi ? Des évidences connues de tous. Mais surtout ma "tristesse" : je ne vois pas vraiment notre grand paquebot "humanité" suivre une route qui nous évite la tempête.

Hello Captain, change de cap !

Repost 0
Published by astorswiss.over-blog.com - dans Notre beau monde
commenter cet article

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche