Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 16:45

Tanxane écrit :

 

- "Ma main droite était tellement crispée sur la poignée tournante qui ne pouvait plus tourner tellement je l’avais tournée que j’en avais mal pour elle (ma main)"

- "ma main cherchant frénétiquement le robinet pour lui faire faire un demi tour"

 

Mais que se passe-t-il alors ?

 

"Partout sur notre peau, se trouvent des récepteurs tactiles appelés mécanorécepteurs. Sensibles à la force, à l'intensité, à la chaleur, ils sont très inégalement répartis. Au bout de nos doigts ou sur les lèvres, la densité des mécanorécepteurs est très forte, dans le dos, elle est très faible"

 

On a vu dans l'exemple précédent qu’au niveau des doigts, de la main, c'est bien çà !

Au niveau des lèvres … je ne ferai pas de commentaire ici …

Mais dans le dos, heureusement qu'il y a aussi du mécanorécepteur : sinon une partie du plaisir de rouler en duo disparaîtrait et les alertes provenant des tapes vives dans le dos disparaîtraient aussi (et alors on loupe le château au loin dans le paysage et on se mange la portière qui s'ouvre, insensible que l'on serait à la dite tape salvatrice !).

 

"Les mécanorécepteurs existent en une multitude de sous-types sensibles à différents types de stimulations mécaniques (pression mécanique, vibration, pression sanguine...)"

 

Pression mécanique vous avez dit ? Prenons le cas de l'embrayage. Non, pas celui affadi par la pose d'un easyclutch mais le vrai d'origine. Celui qui vous fait avoir le flemme de rentrer un rapport lorsque vous abordez le 45° rond-point de la banlieue de Lyon de retour d'une virée dans les Alpes alors que vous avez voulu faire le fier et ne pas prendre l'autoroute !! Là, le mécanorécepteur on le zappe pas !

 

Moto-toucher-022.JPG

 

 

Vibration . Les bonnes vibrations of course. Celles qui vous font flasher sur l'achat de votre sports' alors que vous posez pour la 1° fois le cul sur une HD et que vous n'avez fait que deux mètres dans la conc'. Adieu les vibrations qui vous font fourmiller les pieds pendant des heures sur le 4 pat' acheté par mégarde et bonjour celles qui vous font perdre vos boulons et casser le câble de masse du même sportster !

 

La pression sanguine. Là, les facteurs de déclenchement sont multiples ! De la portière susnommée au passage d'une jolie créature …

 

"Mais le toucher c'est aussi celui des cinq sens qui nous fait connaître les qualités palpables des corps, telles que la consistance, la sécheresse ou l'humidité, la configuration extérieure."

 

La config. extérieure : au toucher savoir si vous êtes en stage 18 c'est moins évident !! Vous avez dit ? Coup de pied au cul ? Ah oui !!

 

L'humidité ? Qui n'a pas senti la goutte assassine ruisseler ici ou là malgré vos multiplies précautions ! Quant à la sécheresse on connaît surtout celle de nos gosiers (surtout en ce moment …)!

 

La consistance, çà c'est autre chose … Est-ce celle du cuir, surtout lorsqu'il est chaud et que vous vous dîtes "purée, c'est pas donné mais çà a quand même l'air d'être de la bonne came" ?

 

 

Moto-toucher-024.JPG

 

Et les gants trempés qu'on a du mal à remettre ? Consistance, humidité, on est dans quel registre quand, un par un, chaque doigt essaie patiemment de retrouver le volume qui lui est dédié à l'intérieur de ce truc doublé mais, purée, carrément chiant à remettre dans ces conditions ?

 

Moto-toucher-048.JPG

 

Et que dire de la clé dynamométrique ainsi offerte par dame nature ! Combien d'entre nous n'ont-ils pas converti la valeur précise donnée par leur revue technique (ou la réponse sur un forum !) en une réaction ad hoc du mécanorécepteur qui dit au cerveau du mécano-amateur "c'est bon ! stop ! stop, je te dis !!!").

 

Bon, çà c'est pour les Mécanos. Pour le pékin  comme moi, le mécanorécepteur se borne à dire "c'est bon, c'est bon, tu peux arrêter de serrer le bouchon de la valve, risque plus de s'envoler !". On dit alors merci au capteur et le relais passe aux yeux qui transmettent au cerveau via le nerf optique l'image des doigts crades qu'il va falloir remettre dans les gants mouillés (cf. ci-avant !).

 

Le mécano moyennement doué a aussi besoin du toucher pour retrouver la fucking paire de lunettes qui est tombée à cause des fameuses good vibrations dans un coin pas possible paumé derrière les sacoches et juste au dessus de la courroie. Vous me direz, le mécano guère plus doué vit les mêmes performances de son sens du toucher pour retrouver un boulon paumé dans un coin guère plus accessible !

 

Mais le toucher donne aussi "des informations (…) accessoirement par exposition aux fluides (eau, air, etc). Une bonne partie de ces informations sont spécifiques : la température, ou la consistance ne pourraient être connues autrement.".

 

Ah, l'air frais de la cascade que l'on capte au détour d'un virage !

Ah, la pression de l'air lorsque la vitesse augmente et juste avant que cela ne devienne inconfortable !

 

Mais que deviendrait le biker sans ses mécanorécepteurs !!

 

(of course pas plus sérieux sur le plan scientifique que sur l'analyse du cuir harley ou tout autre aspect !! tout juste un amusement de jour de pluie !)

Repost 0
Published by ASTOR - dans HD only
commenter cet article
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 07:47
Une maison dans la forêt, des amis, de belles machines, une belle lumière et quelques objets attachants ...
Repost 0
Published by ASTOR - dans HD only
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 21:37

 

 

.

 

 

Envie de me promener pas loin, longtemps que je n'ai pas pris le Sports', envie de faire quelques photos : une virée dans les monts du Lyonnais a arrangé cela !

 

De beaux paysages dans cette partie là des Monts mais de là à se faire plaisir en photo ce n'est pas toujours aussi simple (du moins je trouve !).

 

Petit à petit j'ai été séduit par la variété de verts.

 

Et j'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir le Sports' ; décidément une super machine !

Repost 0
Published by ASTOR - dans HD only
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 18:27

Dompierre Tai Sabaki 038Une semaine de vacances = pas mal d'heures en moto (au sens large, passage en terrasse compris !)

 

Quelques réflexions au fil de ces heures dans la solitude sous mon casque ou avec madame :

 

-         les beaux jours reviennent, les dimanches se suivent toujours tous les 7 jours et avec les dimanches ensoleillés reviennent les timides saluts du petit doigt gauche décollé du levier d'embrayage, ou de la jambe droite qui se redresse de quelques degrés. Au fil des bornes tu te dis "et merde, le prochain je le salue pas !" et là t'as droit à un beau et franc salut d'un bras gauche levé ostensiblement et "chaleureusement"

 

-         tu te gares devant le supermarché histoire de te ravitailler solide … et liquide. Trois harley pour nous. Une suzuk se gare aussi un peu plus tard sur le parking deux roues et le mec fait style "j'ai rien vu". "Fuck you, asshole"  marmonnes-tu dans ta barbe des vacances ! Une goldwing se gare carrément hors du parking deux roues. Tu poursuis dans tes appréciations de tes pairs se véhiculant sur deux roues et trop flemmards pour pédaler. Et deux minutes plus tard alors que tu révasses, que les dames sont parties faire le plein et que ton pote fait le plein aussi (mais pas les mêmes !), le gusse s'approche de toi, la discussion s'engage. Le gars roule aussi en Héritage mais apprécie la Goldwing avec laquelle il parcourt parfois plus de 1000 bornes dans la journée en duo. Pas biker ?

 

-         tu es sur le retour sur Lyon, chacun sur sa brèle avec Madame. Tu t'arrêtes dans un troquet dont on garde un souvenir ému (une bande de djeuns qui étaient encore au ricard à 16h00 …). Là deux groupes de deux roues. Un groupe japys + une springer +  une Héritage. Et un groupe de mobs ! Avec ta compagne tu t'approches des tablées en terrasse et tu salues tout ce beau monde. Deux ou trois timides bonjours en retour ; çà ne te gâches pas ton café ! Tu es sur le point de repartir et tu vois deux gusses, 50 balais +/- 5, en train de discuter autour des harleys du groupe "mixte", dont l'un arbore un tee-shirt de la concession HD d'Albuquerque ou truc du genre. Tu les approches "c'est à vous ?". "Non, nous on roule en mob. Marre de se faire arrêter."  Mais l'un a un RK et l'autre un truc du même style mais roulaient ce jour là  sur une mob avec le bar and shield sur le saute vent et … un autocollant d'une bouteille de ricard sur le carter gauche au dessus du … pédalier !! Big twin or not, that is not forcément the question … !

 

Toujours se méfier des apparences et se préparer au meilleur !

Repost 0
Published by ASTOR - dans HD only
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 06:06

Duo

BUGEY-057.JPGOde au duo : non, çà sonne mal !

De l'art du duo : pas vraiment mieux …!

Les plaisirs du duo : là je vois venir les commentaires ….

Rouler de concert ? de conserve ? Rouler ensemble !

Alors bien sûr il y a la solution des deux motos. On va oublier pour le coup le coût !

On va mettre en parenthèse les dispositifs techniques qui ne permettent pas cette parenthèse dans la communication : se comprendre sans s'entendre ! ou s'entendre sans se parler !

Rouler ensemble dans ce cas c'est, comme dans le tango, l'art de faire passer des messages autrement. Certes il y a le cligno et les appels de phare.

Mais tout le reste.

La distance inter motos : "zut, je roule trop vite".

Se mettre côte à côte pour savourer l'instant présent et se dire "qu'elle a fière allure !". Sa moitié bien sûr, pas sa moto !

La voir, sa moitié toujours !, doubler, faire signe qu'il lui faut faire le plein (et s'interdire de penser "bon, d'accord le sports" a un petit réservoir mais on a fait le plein y a que 50 bornes)…

Mais revenons au sujet, ou plutôt, aux sujets : le duo.

D'abord, compte tenu de leur instabilité chronique (non, pas nos moitiés, nos motos), c'est quand même une confiance réaffirmée à chaque tour de roue ! Et il faut en avoir de la confiance quand le type devant aime tant regarder les paysages !!

C'est les coups de cax qui remplacent les coups de tête, comme dirait Zidane. Ceci étant, le coup de cax devient plus rare au fil du temps … ce qui n'est pas forcément vrai du coup de tête ! (et c'est p'tet tant mieux … je vous laisse juge).

C'est se bâtir là aussi au fil des bornes un langage à soi.

Le coup dans le dos prévu pour être salvateur et qui peut signifier "attention l'autre devant freine (sous-entendu : tu l'aurais vu si tu regardais pas la nana qui est à la terrasse à droite)" comme "fais gaffe, il ouvre la portière de sa caisse". Çà marche souvent, il a fallu le rôder au début. Quelques vertèbres et une fourche de 500 CX aident à progresser dans la comm. !!

La petite tape qui veut dire "purée, on n'est pas bien là ? la route est belle, il fait pas froid, le moteur tourne bien".

La perception de déplacements de plus en plus fréquents de sa passagère sur la selle :
1° cas : madame a le permis et la route est longue : traduire : "bon, çà fait bientôt cent bornes que c'est toi qui conduit, serait p'tet temps qu'on permute !"
2° cas : madame n'a pas le permis : la version française devient "on s'arrêterait pas 5' à la prochaine aire d'autoroute" et là, s'agit de rester concentré et de ne pas rater la dite aire …. Sinon le temps va aussi paraître très long au pilote jusqu'à la suivante (je parle bien sûr de l'aire suivante)

3° cas : madame a le permis mais n'a pas envie de conduire : voir le cas n°2 !

C'est aussi une autre forme d'équilibre pour le couple, ainsi formé plus ou moins provisoirement : ne pas bouger quand le pilote s'arrête (qui a dit une fois de plus ?) pour prendre une photo expresse sans descendre de la moto !

Equilibre aussi pour se partager les deux sacoches et leur équivalent brosses à dents en terme de volume …

Bon, z'avez compris le duo en moto, on vote pour (ah voter, voter, on n'a pas fini d'en entendre parler …)

Et vous le duo, c'est un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, ou pas du tout ?


PS : C'est sûr que c'est aussi "hyper enjoy" de rouler à deux chacun sur sa machine.

Par exemple, profiter d'un bout de route (souvent d'autoroute bien sûr) pour se mettre côte à côte et rouler quelques centaines de mètres ainsi ... yessss !!

 

Repost 0
Published by astorswiss.over-blog.com - dans HD only
commenter cet article

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche