Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 22:01

c beau une ville la nuit.... comme le rappelait Mary Blue il y a quelques jours en commentant les photos de l'arc en ciel en campagne.

 

Je commence à voir le bout du "traitement" des photos romaines.

 

 

Celle-ci méritait bien un passage en noir et blanc, n'est-ce pas JC ?RomeNuitNBl1

Repost 0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 21:56

 

Dessin Charolais

"Dis, c'est comment le ciel du Charolais quand il y a des averses un soir d'Avril ?"

 

"L'herbe prend une autre couleur.

 

La lumière joue avec le paysage.

 

Un coup de projecteur sur un pré, qui repart rapidement dans l'ombre au profit d'un arbre en fleur.

 

Au loin les collines essaient toutes les nuances de gris.

 

Le ciel bleu revient progressivement.

 

Le paysage se nappe d'une sorte de brume

 

Puis les couleurs resplendissent."

 

DompAversesl1

 

DompAversesl11

 

DompAversesl14

 

 

DompAversesl17

 

 

DompAversesl19

 

DompAversesl2

 

DompAversesl25

 

DompAversesl6

 

 

DompAversesl27

 

A plus sur ces routes !

 

 

DompAversesl8

Repost 0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 20:36

arc-en-ciel1

Il y aurait un trésor au pied de l'arc en ciel.

 

Une très belle météo pour observer une belle lumière dans la campagne donc, même si le but de la sortie est la supérette du bourg voisin, il n'est pas vraiment question de partir sans l'appareil photo ....

 

Le panier n'est plus vide. L'appareil photo non plus mais pas de réelle bonne pioche pour le moment.

 

Détour par un vide-greniers. Un livre et deux fauteuils plus loin, départ. 

 

Passage sur la colline voisine, un appel téléphonique. On se gare. De belles lumières. Quelques dizaines de photos (pas facile d'attraper les tâches de lumière qui galopent sur les reliefs alentour !).

 

Les nuages s'en vont. Plus rien à capter.

 

Quelques virages plus loin, freinage d'urgence ! La question se pose alors, évidente :

 

Le trésor est-il au pied gauche de l'arc-en-ciel ?

 

Arc en ciel1

 

Ou le trésor est-il au pied droit de l'arc-en-ciel ?

 

Arc en ciel5

 

Mais le trésor de cette histoire c'est un peu celui du laboureur, non ? Le trésor n'est-ce pas ce paysage ...

 

Arc en ciel4

 

Question subsidiaire : quand il y a deux arcs-en-ciel, combien y-a-t-il de trésors ?

 

Arc en ciel3

Repost 0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 00:16

caracalla

Evidemment lorsqu'on visite un site, un musée, une expo, a priori c'est au premier degré.

 

Formulé autrement et pour cet exemple, on recompose mentalement le bâtiment, on essaie de s'imaginer les thermes en service, les romains y déambulant.

 

Quelques 1600 romains, excusez du peu, se rencontrant dans ce mix de bains publics et de center parc, çà fait du monde !

 

Donc on erre, on demande pardon au gusse qui sort des bains, on est content de croiser Giacomo, on prend des nouvelles d'Enzo, on aperçoit Roberto qui lui apporte ses palmes, etc

 

Et puis  un moment il arrive qu'on décroche (ou raccroche ?). L'oeil est capté par un jeu d'ombres. On ne voit plus les ruines mais une sorte de méga sculpture contemporaine. On regarde ces ombres qui s'allongent dans le soir romain. Les fenêtres ouvertes sur le parc environnant. Les découpes de ciel bleu.

Le temps et les intempéries ont transformé les ruines en autre chose, agréable à parcourir pour ce qu'il est aujourd'hui.

 

Fort de ces images en tête, on fera marcher l'imagination et on parcourera le guide demain, on regardera Wikipédia au retour. Pour le moment Carpe Diem  et ouvrons les mirettes !

 

 

 

 

Comme l'avait indiqué Tspure, on peut aussi voir  une autre vue des Thermes chez MareNostrum

Repost 0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 13:50

vatican_archives-secretes.jpgC'était l'une de nos attentes fortes de ce voyage à Rome : cf. Lux in arcana

 

Pas déçu, loin de là ! Une expo qui restera longtemps dans ma mémoire, une expo surprenante même dans son existence ...

 

Une drôle de pub pour l'Eglise catholique que cette expo. Du début à la fin !

 

La fin est une belle leçon de restauration d'ouvrages.

 

La fin, aussi et surtout, nous rappelle qu'il se passe "un certain temps" avant que le Vatican ne dévoile ses archives et nous laisse ainsi en attente de ses archives sur la seconde guerre mondiale. Quand on voit ce que le passé a réservé, cela promet ....

 

Je passe sur quelques lettres "émouvantes", la lettre de Bernadette Soubirous au Pape pour lui parler de sa rencontre avec l'Immaculée Conception mais surtout, plus troublante, la page de Marie Antoinette à ne je sais qui, lui faisant part de son inquiétude alors qu'elle est en prison et craint le pire...

 

Des documents extraordinaires :

- la lettre décrivant le partage du monde au lendemain de la découverte de l'amérique. L'Eglise donne un bout du monde : celui qui est à l'ouest de la ligne Les Açores / Le Cap Vert. Allons-donc, je fais comme chez moi !

- une lettre d'Abraham Lincoln : voilà quelqu'un dont on ne voit pas souvent la trace par ici !

- des saufs-conduits superbes nous emportant dans les romans ou films d'aventure

- des lettres magnifiques dans leur forme (quand on aime on ne compte pas !) : écrites en caractères d'or ou sur de la soie.

 

Mais aussi des documents d'une autre nature, qui font froid dans le dos et interrogent sur l'Eglise Catholique et l'effet que devrait avoir une telle expo sur ces visiteurs :

- l'expo commence sur une des pièces mises en valeur dans la présentation de l'expo : des actes du procès de Galilée ... quelle idée d'avoir raison contre l'Eglise !!

- est présenté également un rouleau de 60m de documents relatant le procès des Templiers

- est présenté surtout ce que je prends pour un symbole : le document condamnant Giordano Bruno en lire plus sur Wikipedia .L'homme a été brulé vif sur un bûcher sur le Campo Di Fiori. Je connaissais le personnage pour m'être intéressé il y a pas mal d'années à son rôle dans l'histoire de la connaissance de l'univers par l'homme.

 

On ne traverse plus le Campo Di Fiori de la même façon en sortant de cette expo.

On ne visite pas la Basilique St Pierre non plus avec les mêmes idées ensuite.

 

Aller spécialement à Rome pour cette expo serait un peu "excessif". Aller à Rome et ne pas voir cette expo serait vraiment passer à côté de quelque chose qui nous plonge autrement dans l'Histoire.

 

PS : j'allais oublié cet exemplaire du calendrier de l'année où il a fallu retirer près de 15 jours pour se re-caler sur le cycle et ne pas aller vers un Noël en "été" sous nos latitudes. On passe du 1° au 15 Octobre (de mémoire). Voilà pour le côté amusant !

Repost 0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 20:30

Spring Run Re24

La virée de début de printemps, charolaise !

 

 

 

 

Repost 0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 18:51

lacDomp1Calme, incontestablement.

Luxe, pas du tout.

Volupté ?

 
Avec un ciel si bas qu'un canal s'est perdu
Avec un ciel si bas qu'il fait l'humilité
Avec un ciel si gris qu'un canal s'est pendu
Avec un ciel si gris qu'il faut lui pardonner
Avec le vent du nord qui vient s'écarteler
Avec le vent du nord écoutez-le craquer
Le plat pays qui est le mien.

 

Aujourd'hui, un ciel très gris.

Aujourd'hui, de la pluie et encore de la pluie.

Puis, enfin, une accalmie. Sortir redécouvrir ce pays à la fin de l'hiver.

Ce pays qui ne connait pas le plat. Ce pays qui n'était pas le mien.

Ce pays que j'ai adopté.

Ce pays qui m'a adopté ?

 

 

lacDomp1

Repost 0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 21:09

Saone235

Acte 2 de cette traversée de Lyon le long de l'un des trois fleuves qui l'arrosent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un remake pour une petite sélection en couleur : un ciel bleu, les couleurs chaudes de bord de Saône, un ouvrage d'art, ...

 

Repost 0
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 22:05

Saone11

 

Après être allé au cœur de Paris au cours d'une belle promenade le long de la Seine (1), m'est venue l'envie de plagier et de me faire une petite série sur la Saône.  L'aspect série-"reportage"  me plaît bien. Il commence à faire beau. Besoin de recharger les batteries : go !

 

Bien sûr cela se fera en plusieurs étapes. Alors autant commencer par le Nord. On arrivera plus tard sous cette belle passerelle du Palais de Justice, "les 24 colonnes". Cela redonnera un prétexte pour aller au Marché des Arts où se côtoient, sinon le pire et le meilleur, du moins du très commercial sans talent et des œuvres vraiment sympas.

 

Départ de l'île Barbe. Quelle surprise quand on découvre ce visage de Lyon. Un autre Monplaisir s'y cache d'ailleurs.

 

Un coup d'œil vers Lyon. A droite, au loin, des grues de chantier. A gauche, d'autres chantiers ? Des voiliers en rénovation ou en simple hivernage ? Un mélange des deux probablement.

 

C'est donc parti rive gauche : l'appel de la mer !

 

Avant d'arriver au centre de Lyon une escale sur les berges par encore relookées … mais déjà parées de leur slogan ! Puis le 1° pont, terme de cette première étape et début de promenades sur les quais. Le pont Masaryk, suspendu et … suspendant !

 

Arrêt sur image.

 

En effet l'heure tourne et les monstres attendent d'entrer en scène : Freaks à l'Institut Lumière.

 

 

 

 

 

(1) : voir sur le blog de Lobotomie ci-contre l'idée originale … et l'autorisation de plagiat !

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 06:21

Ce billet aurait aussi pu s'appeler "Invités surprise" tant ils s'invitent nombreux ces poteaux, ces caténaires, ces câbles mais aussi ces reflets, celui du photographe comme celui des sièges du TGV. Plus sournois pour polluer la photo, la présence discrète de ce qui vient se déposer sur les vitres du TGV après des milliers de kms.

 

Pendant qu'on est sur la "technique" et avant de la quitter pour le plus "important", le reste, pourquoi du noir et blanc et ignorer les charmantes couleurs du soir ? Il y aura peut-être plus tard la série "couleurs" mais en travaillant ces photos je me suis souvenu de ces belles photos noir et blanc qui faisaient rêver dans les compartiments voyageurs d'avant le TGV, quand Paris Lyon durait quatre heures. C'est donc aussi un clin d'œil, respectueux et bien modeste, à ces beaux clichés d'antan.

 

Une série de photos prises hier soir entre Paris et Lyon. Entre deux mails …TGV archi bondé donc toutes prises de ma place. Mais c'est bien ainsi. Photos témoins des rêveries du voyageur.

 

Les champs qui succèdent à la banlieue.

Un équivalent banlieue qui revient avec les tours de Surville à Montereau, souvenirs de mes débuts dans la grande compagnie SNCF.

L'activité humaine pour se nourrir et notre soif d'énergie pour se divertir et se transporter : les sillons dans les champs et les poteaux qui viennent miter le paysage (pour alimenter le gourmand TGV qui me transporte par exemple !).

Le réseau des voies routières, perturbé en son temps par le tracé de cette ligne à grande vitesse.

Cet Icare que je perçois au dessus des caténaires. Et lui, regarde-t-il ce TGV ?  

Ce village qui scintille dans la lumière du soir.

Ce plan d'eau apaisant. La Saône peut-être. Revoir sa géographie !

Le soleil "couchant" sur les monts du Beaujolais.

Big brother sur le mont Thou (les lyonnais me corrigeront peut-être sur le nom du mont).

 

  

 

Part-Dieu, tout le monde descend ! 

 

 

Repost 0

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche