Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 21:49

Peter falk frites ailes du désirIl y a peu j’ai fait le lien entre la façon dont j’apprécie l’instant et une scène de film qui m’avait marqué, encore plus que je ne le croyais.

Il y a quelques temps je prenais le temps, mais surtout le plaisir, de faire quelques lignes, sur ce blog notamment, sur des instants que tous les motards et peut-être plus encore les bikers connaissent.

 

Il y a quelques semaines disparaissait Peter Falk, l’homme à l’imper et à la 403.

Il y a des années j’avais vu « Les ailes du désir ». Depuis j’avais envie de l’avoir dans ma DVDthèque ( !) mais je comptais surtout le faire « à l’occasion ». Et puis l’envie a pris le pas sur la patience et j’ai demandé à ma moitié de trouver cela.

Récemment  j’ai donc récupéré ce DVD. J’ai tout de suite recherché cette scène magique où l’ex-ange Peter Falk parle du bonheur de l’instant, des sensations, boire un café, fumer une cigarette, et encore mieux faire les deux en même temps.

J’ai revu ces scènes qui m’avaient moins marqué, les premiers pas de l’ange devenu homme, qui éprouve des sensations, pour qui le temps prend de l’importance. 

J’ai entendu Wim Wenders dire comment Peter Falk s’est inscrit dans ce projet, ce film.

De sacrés bonshommes pour parvenir ainsi à montrer une superbe dimension du plaisir de la vie.

A voir pour les jours de blues, à voir pour savourer encore plus les petits moments de bonheur quotidiens, ceux que rien ni personne ne pourront nous enlever !!

Cours-y vite acheter ce DVD ! Ou passe le regarder ici en savourant l’instant d’un Jack !

Repost 0
Published by ASTOR - dans En général
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 15:53
Repost 0
Published by ASTOR - dans HD only
commenter cet article
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 22:52
Repost 0
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 05:10

Paul Personne 03P CRQuelle surprise !

 

J'avais réservé ZZ Top depuis un moment, déjà bien content d'aller voir et entendre ces lascars.

 

Ma dame dit "ne rentre pas tard, j'ai envie de voir la première partie". Pas de problème,  j'aime les premières parties souvent synonymes de bonnes surprises et de découverte. Un peu surpris de la remarque mais bon ...

 

On arrive donc à l'heure. Vente de trucs divers à l'effigie de ZZ Top. Pour une fois j'achète un truc, je m'attarderai bien pour prendre une bière.

- Rappel  : "Je veux voir la 1° partie".

- "Oui, chérie !" Et là quasi 20h00 pétantes, un premier son arrive de la scène.

- "Vite" !

Je traîne un peu les pieds quand j'entends une voix

- "Tu reconnais ?"

Yes, je n'en crois pas mes oreilles. Paul Personne en première partie !

 

Longtemps que j'avais envie de voir Personne sur scène ... et pas déçu une seconde. Plus le temps passe et plus j'écoute avec plaisir. Comment un gusse comme çà se retrouve à faire la première partie de ZZ Top ??? Non que cela soit infâmant mais c'est surprenant. Et aussi plaisant que frustrant pour les spectateurs ? Non, pas frustrant même si on aurait volontiers écouter toute la nuit : sachons savourer ce qui cadeau !

 

 

 

 

Et le concert de ZZ Top proprement dit ?

 

zz-top

 

ZZ Top, vraiment top (c'est le début des vacances, allons-y pour ce deuxième jeu de mots à deux balles !!!).

 

Surpris de voir que la salle n'est pas pleine et surtout la fosse dans laquelle on peut boire tranquillement la bière qu'on n'avait pas eu le temps de boire avant. Un peu de temps pour trouver sa voix puis elle revient et çà déroule bien. Leurs grands titres et aussi des trucs moins connus (je ne connais pas plus que la moyenne leur discographie). Une reprise toujours émouvante de Hey Joe. Et de bien beaux montages photos-vidéos en fond de scène. Flash back sur eux, images de hot-rods, l'Amérique, la route ... Un bon moment ailleurs !

 

 

 

 

 

Repost 0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 02:51

psy-pole2-david-poulin-copiebasse-def ezz

 

Un spectacle vraiment bien sympa ! Que du bonheur ! Peut-être y avait-il justement le moyen de se prendre la tête mais j'avoue que cela ne m'a pas tenté deux secondes !!

 

Comme bien souvent, entre le moment où j'avais réservé et le jour du spectacle, j'avais oublié de quoi il s'agissait ! Le démarrage prolongeait bien cet oubli puisqu'il y avait un moment de flottement avec une mise en scène joueuse pour ce début de spectacle (le coup classique du début dans la salle (je n'en dirai pas plus) mais c'est réussi).

 

En fait les numéros de cirque s'enchaînent très agréablement avec un liant chorégraphique assez réussi ; pas de quoi s'extasier devant le niveau de danse mais suffisamment pour que cela fonctionne.

 

Les éléments du spectacle se succèdent ainsi sans rupture, de façon très fluide et sans que l'on décroche, surtout en 2° partie. Pourquoi en 2° partie ? Est-elle objectivement "meilleure" ou le spectateur est-il davantage "dans le bain" ? Je ne sais pas. Une chose est sûre c'est que c'est en 2° partie qu'on voit le numéro figurant sur la photo qui illustre cet article .... et c'est celui qui m'a le plus bluffé et envoûté à la fois. Bluffé techniquement car je ne connaissais pas ce type de "jeu". "Envoûté", même si le terme est un peu fort, parce qu'il y a une forme de poésie qui transporte dans cette succession de performances autour de cette barre. 

 

Ajoutons que si la chorégraphie fonctionne bien, mise en scène, lumières sont également tout à fait à la hauteur, tout comme le son .... s'il n'avait pas été aussi fort ! Pas grave mais voilà pour le très petit "peut mieux faire" !!

 

Voilà ainsi le nom d'une compagnie que je retiens et que je retournerai voir très volontiers !! Mais pour l'heure voilà qui qui me donne aussi envie de revoir du cirque "de base" que j'aime aussi pour son côté artisanal et son authenticité. Voilà enfin qui me rappelle qu'il ne faut pas que je loupe les réservations pour le cirque Plume cet automne ...

 

 

Les 7 Doigts de la Main - PSY from Ben Philippi on Vimeo.

 

 

Repost 0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 21:24

coucher sol@1Quand il fait beau et qu’on se tire un vendredi soir après le boulot pour deux heures de route en solo et que l’objectif est dans un bout de campagne perdu,
Quand on attaque l’A6 avec le RK et que les premiers kils suffisent à "débrayer" et à être ailleurs,
Quand on ne résiste plus à l’appel du soleil couchant au dessus des monts du beaujolais et que l’on quitte l’autoroute,
Quand on enquille les premiers virolos pour contourner Beaujeu,
Quand on se dit qu’avec son nouveau jet, on est bien et qu’on pourra peut-être mettre au placard pour l’été le casque modulaire de béhémiste,
Quand on arrive au Col des Echarmeaux  débarrassé en ce vendredi soir des japonaiseries qui se tirent la bourre dans la montagne, sans un œil pour elle,
Quand malgré la fraîcheur qui arrive, on n’a pas envie de s'arrêter pour mettre une polaire, pas envie de casser le rythme !
Quand finalement on la met à l’occasion d’une pause photo pour choper l’instant fugitif où le soleil se cache pour quelques heures derrière les collines,

coucher sol@2
Quand on est tellement bien en phase avec le RK d’un virolo à l’autre, qu’on oublie le poids de la bête et qu’on se croirait presque en Ducat’ (comme elles sont couchées à c’t heure là, y a plus de repère !)
Quand on pense que nos boudins vont pouvoir retrouver quelques rondeurs (je pense aux pneus qui vont être un peu moins carrés !),
Quand on peut rouler l’esprit tranquille en se disant que les keufs sont couchés, ou sur l’A6 qu’on a fort heureusement quitté,
Quand on voit le panneau du gravillonneur fou et que l’on entend le gling du gravillon pervers dans le garde-boue avant et qu’on se dit "qu’importe je pourrai davantage regarder le paysage !",
Quand « çà sent le sapin » peut se dire au sens propre et quand les effluves de pétrole du goudron frais ne rappellent pas la pollution mais le plaisir d’être dehors, ou rappellent  la chaleur de l’été quand le même goudron se liquéfie et qu’il fait 20° de plus,
Quand le lendemain on se dit que c’était tellement bien, qu’on remet çà avec une variante et que le miracle se reproduit,
Quand on se boit un petit blanc dans la vallée d’Azergues, en repensant à une pause avec des potes dans ce même troquet,
Quand sur cette terrasse que le soleil commence à chauffer on se marre en voyant que les japonaises sont réveillées et qu’elles arborent le signe fluo de ralliement au pouvoir,
Quand quelques kilomètres plus loin, quelques possesseurs de big twin en pause saluent bien haut (après les méchants en japonsaises, fallait bien les bons !!)


Quand rouler est aussi clairement synonyme de plaisir,

Repost 0
Published by ASTOR - dans HD only
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 05:32

Oh. Quelques lignes seulement pour un remerciement en creux !

 

Merci de me permettre de faire autre chose qu'encenser le dernier artiste que j'ai vu ! Si je suis plus enclin à écrire ici tout le bien que je pense de l'artiste qui nous a apporté quelque chose, j'ai là l'occasion de parler d'un artiste qui me donne l'impression d'être simplement venu me prendre quelque chose : mon fric ! 

 

Chorégraphie nulle pour une ex-artiste qui semble surtout décidée à surfer sur son nom sans produire le moindre effort. Pitoyables play back sur un air d'opéra et une chanson de Barbara.

 

J'espérais voir quelqu'un du niveau de Sylvie Guillem. Je n'ai perçu ni charme ni technique dans ce spectacle.

 

Je ne suis pas sûr que Pietragalla soit satisfaite d'elle même. Les rappels étaient à l'image du spectacle : je ne quitte surtout pas la scène, des fois qu'ils ne me rappellent pas. Je salue de façon grande star ... que je ne suis plus.

 

Madame Pietragalla, votre nom était synonyme pour moi de star de la danse. Sachez revenir sur terre et nous émouvoir. Nous saurons alors passer sur des performances qui ne seront peut-être plus au rendez-vous. Mais ne nous leurrez pas comme vous l'avez fait avec Eve. Ne vous leurrez pas non plus ?!

Repost 0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 05:12

BobbyMcFerrinUne nuit d'insomnie il y a déjà très longtemps. Zapping nocturne. Une émission sur le jazz. Peut-être bien un extrait de concert de jazz à Vienne. Une découverte extraordinaire : Bobby Mc Ferrin et Circle Songs.

 

L'achat du CD, l'emprunt d'autres et il y a quelques semaines la prise de connaissance tardive du programme du Printemps de Pérouges. Bobby Mc Ferrin. Yes ! Go ! Il reste de la place : super !

 

Je ne connaisssais pas l'Amphithéatre à Lyon. Sans aucun charme mais efficace.

 

Entrée de l'artiste sur scène. Impressionnant de simplicité ! Il est seul sur scène (si l'on excepte la cinquantaine de purs spectacteurs installés là !!!). S'installe sur sa chaise avec son micro et go ! Premier titre façon jazz vocal. Une quinzaine de minutes. Silence absolu dans la salle : quel bonheur ! Et tous ses titres seront "top" !

 

Excellents passages où il fait chanter la salle avec lui. Tout le monde s'y retrouve car sa prestation reste présente avec la chorale de la salle.

 

Un titre avec un chœur improvisé sur scène … et toujours beaucoup d'humour !

 

Et j'imagine le bonheur pour les amateurs qui ont le plaisir de chanter un titre avec lui.

 

Le rappel, inimaginable. Retour sur scène. La lumière s'éteint. Lui dit "non, laissez la lumière". Lumière donc ! Et là simple échange avec la salle. "Qu'avez-vous envie de me demander ?" . Excellent, osé et réussi dans une salle de 3000 personnes !

 

Vraiment, chapeau Monsieur Bobby Mc Ferrin. Le plus beau spectacle auquel j'ai assisté (après Sylvie GUILLEM tout de même ..)

 

 

Don't worry Be happy (j'ai appris le jour du concert que c'était de lui ! c'est plus "standard" que ce que l'on écoute en concert mais il y a la dimension qui éclate en concert qui est déjà présente !

 


Bobby McFerrin - Don't Worry, Be Happy par blade2409

 

I've got a feeling.

Repost 0
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 15:11

Les images parlent d'elles même !

La version musicale (musique : The Blues Bottle Band, que nous avons pu écouter en "concert privé" ! Très bien !)

Repost 0
Published by ASTOR - dans HD only
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 05:18

 

gnosis 01

 

Pas fan de culture indienne même si coup sur coup j'ai vu Indian Highway et Gnosis (ceci étant j'aime cette culture comme une autre), pourquoi aller voir Gnosis, assez teinté "tradition" dans son affichage ?

 

J'ai acheté les places sur le nom d'Akram Khan ! Vu il y a quelques années à la Maison de la Danse, le nom était resté gravé avec comme annotation "on peut retourner le voir sans l'ombre d'une hésitation !"

 

Et nous avons bien fait car nous l'avons suivi et découvert sa danse d'inspiration kathak, cette musique, ces dialogues musicaux avec les percussionnistes grâce aux grelots fixés à ces jambes. Pour la première partie.  Ajoutons que les échanges de l'artiste avec la salle sont vraiment agréables, donne une image de sincérité de l'artiste, nous donne envie de le suivre.

 

La seconde était un duo absolument superbe. Maîtrise, grâce, poésie, force. Un moment extraordinaire comme la danse sait en offrir avec ce mode d'expression plus riche que la musique sans être bridé par les mots. Je n'en écris d'ailleurs pas plus.

 

 

Repost 0

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche