Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 17:11

EllsbergJe viens de tomber sur ce sujet que je ne connaissais pas.

 

Impressionnant.

 

D'accord, la publication est orientée par l'association ReOpen911 mais même sur ce dossier il y a quand même à réfléchir.  

 


Daniel Ellsberg et les dossiers secrets du... par ReOpen911

Repost 0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 07:12

les-tap-dogs-se-produisent-a-la-maison-de-la-danse-de-lyon-Que dire à propos de ce spectacle des Tap Dogs ?

 

C'est sympa. Undubitablement une bonne soirée.

 

De l'inventivité, de l'humour, du dynanisme : tout pour se distraire.

 

10 Minutes après le début du spectacle, on se dit "oui, ok ... mais 1h20 comme çà ??"

 

Et puis çà se renouvelle bien en jouant sur divers registres. Presque toujours à fond dans l'énergie.

 

Bon, c'est leur positionnement. Pour ma part j'aurais bien aimé quelques changements de rythme. Il y a un ou deux passages un peu plus cool mais çà reste du tonique dans l'ensmble.

 

Ceci étant, encore une fois, dans ce registre, ils essaient beaucoup de choses et j'ai rarement vu un décor aussi "couteau suisse".

 

Ce qui m'a surpris au cours de ce spectacle de claquettes en direct c'est que je n'avais jamais fait le rapprochement entre claquettes et flamenco et en direct cela s'impose !

 

Allez, un petit extrait de ce bain pour se changer les idées sans se prendre aucunement la tête !

 

 

Repost 0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 21:02

biennale 2011

Un week-end Fêtes des Lumières mais aussi, surtout, un week-end Biennale d'art contemporain de Lyon.

 

Après une première visite à TASE, je craignais un peu la suite. A tort ! J'ai beaucoup aimé les expos proposées sur les deux sites de la Sucrière et le MAC.

 

Merci Thierry RASPAIL, merci Victoria NOORHOORN ! Deux visites très intéressantes, très riches avec des oeuvres trés diverses. J'ai beaucoup aimé l'équilibre entre les grands installations et les oeuvres petit format, l'équilibre entre différentes formes (vidéos, installations, sculpture, peinture, ...)

 

De plus un livret est fourni avec l'entrée. Il s'avère être un outil très intéressant et bien dimensionné pour comprendre, et pas forcément en direct : c'est possible en différé en lisant le livret chez soi et pour ma part je préfère.Cela permet de se faire sa lecture tranquillement, de passer plus de temps à regarder l'oeuvre que le livret lorsqu'on est sur place. On se fait son film sur place pour tenter de comprendre, on fait l'effort de le faire ... et on compare ensuite avec ce que l'artiste voulait signifier. L'écart est parfois (souvent !) important mais ce n'est pas un souci !

 

Et regarder les oeuvres comme s'intéresser au livret, les visiteurs le font et il me semble que le public témoignait étonnamment d'intérêt pour comprendre.

 

J'ai fini par regarder à mon tour avec beaucoup d'intérêt ... les visiteurs !  

 

 

 

Repost 0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 09:15

 

désirs voiles

Trois chorégraphies proposées par le CCN de Lorraine : Un des sens, Crossworlds Puzzles, Filaa

 

 

Bonne proposition car cela donne une soirée variée avec plusieurs styles de danse.

 

Une belle maîtrise technique, décor, musique, lumière : un tout homogène.

 

Mention spéciale pour les deux danseurs qui interprétent le duo en photo ci-dessous à la fin de "Un des sens", avec un bonus pour le danseur.

 

Le petit flop est peut-être la durée de ces trois oeuvres : on aurait bien vu chacune d'elles un peu plus condensée.

 

 

 

 

 

désirs couple voile

La première, Un des sens, est certainement ma préférée. Très poétique, de très belles idées avec l'utilisation des ombres, des tissus tant sur les danseurs, qu'au sol ou en interaction. Un très beau duo. Vraiment beau.

 

 

 

 

 

  La seconde, Crossworlds Puzzles, est peut-être celle que je retrouve un peu en retrait. La danse masquée que l'on voit en photo ci-dessous est sans doute l'un des moments les plus réussis de cette pièce. On peut y apprécier également un très beau duo avec les autres danseurs qui composent un fond à la hauteur du charme de ce duo. J'ai été amusé également par les injonctions à gigoter, bouger etc : quand on est en train de lire "Danse, danse, danse" de Murakami, on repense inévitablement à l'homme mouton qui demande au narrateur de .... danser, danser, danser !

 

désirs masque

 

 Vient enfin Filaa,  que j'ai bien aimé mais dont je ne saurais pas vraiment parlé. Une danse très proche de la musique, elle-même agréable. Un ensemble bien sympa pour terminer cette belle soirée. Mais un style de chorégraphie qui invite moins à la réflexion et au rêve.

 

désirs trois

 

Mais toujours est-il que le Toboggan nous a encore concocté un bon menu et permis de passer une très bonne soirée !

 

Repost 0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 15:21

ruy blas bleu 2Un décor aussi simple qu'impressionnant, les premiers pas de Robin Renucci (Don Salluste, marquis de Finlas), ses premiers vers énoncés remarquablement dans cette salle Roger Planchon du TNP rénové : on sait que l'on va passer une soirée dont on se rappellera longtemps !

 

Au départ je n'avais pas vraiment d'affinité pour Victor Hugo, trop synonyme pour moi d'apprentissage littéraire scolaire laborieux et sans enthousiasme.

 

Mais par contre le TNP est, toujours pour ce qui me concerne, symbole de ce que je venais chercher à Lyon : une offre culturelle riche et accessible. A ce titre je ne pouvais pas rater le spectacle de la réouverture de cette grande salle du TNP !

 

Alors cette découverte de ce Ruy Blas ? L'intrigue est très vite présentée et j'adhère à cette proposition. Le décor est superbe et les lumières impressionnantes elles aussi de simplicité et d'efficacité.

 

Les acteurs sont excellents et bien à la hauteur de l'oeuvre. J'ai cité le marquis de Finlas. Ruy Blas interprété par Nicolas Gonzales est très bien aussi. Une mention particulière pour Jérôme Kircher, Don César de Bazan ! Le rôle est très bien tenu et la dose de modernité et de fantaisie achèvent de rendre le personnage attachant, avec sa dimension de générosité et son côté "entier".

 

Mais qu'il s'agisse de Roland Monod / Don Guritan ou de Juliette Rizoud / La Reine, on est également sur de belles performances d'acteur.

 

Cela m'a permis de voir autrement ce type de théatre. Si ma préférence continue à être du côté du contemporain, je m'offrirai dorénavant de temps en temps une incursion dans un théatre plus classique servi par des acteurs de cette trempe !

 

Repost 0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 16:16

Biennale TASE 2011

Pas vraiment enthousiaste sur ce coup-là !

 

Est-ce l'influence de l'oeuvre à 11000€ dans "Les intouchables", je ne crois pas ! Mais toujours est-il que je n'ai pas été conquis.

 

Les deux oeuvres extérieures sont celles qui retiennent les plus mon attention avec ce qu'elle comporte d'étrangeté et de décalage.

 

Les poulets de Laura Lima me rappellent cette oeuvre autrement plus forte il y a une biennale ou deux à La Sucrière.

 

Quant à la série de peintures de Mosehkwa Langa, non. Même avec le livret sous les yeux pour expliquer la démarche.

 

Tant pis. Les autres sites seront peut-être plus à mon goût !

Repost 0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 22:35

tigr 233

 

Laurent Gaudé + Le théatre des Ateliers : je n'ai même pas cherché à en savoir plus lorsque j'ai pris les places !

 

L'une des surprises, la seule avouable sans trop dévoiler le spectacle est la formidable percussionniste Yi-Ping Yang !

 

Une découverte sans en être une est l'acteur Yannick Laurent. Quel prestation extraordinaire ! C'est bluffant ! J'ai été absolument captivé.

 

Pourquoi "sans en être une" ; parce qu'apparemment j'avais déjà dû le voir dans ce même théatre dans "Têtes rondes et têtes pointues" (il y a un moment, avant l'existence de ce blog) et dans "A la tombée de la nuit", qui avait par contre fait l'objet de quelques lignes ici.

 

Mise en scène de Gilles Chavassieux, simple et efficace, comme il sied à ce texte, avec des lumières juste ce qu'il faut, soignées.

 

Et terminons par ce formidable texte. J'adore ce que fait Laurent Gaudé. Ce texte m'a rappelé "La mort du roi Tsongor". Mais cette forme théatrale et le thème du Tigre Bleu de l'Euphrate en font peut-être une oeuvre plus forte, plus percutante. Mais moins riche forcément que ne le permet la longueur du Roi Tsongor.

 

Ceci étant il ne s'agit pas de choisir ! Je crois que ces deux textes trouvent le même public. Qui aime l'un aime très certainement l'autre et on peut même conseiller sans trop de risque cette pièce à qui apprécie l'un quelconque des textes de Laurent Gaudé !

 

Une excellente soirée. Et si je pouvais décerner d'ultime bravos ce serait quand même encore ce soir à l'acteur Yannick Laurent !

 

On termine en musique avec Yi-Ping Yang ?

 

 

Repost 0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 16:07

lawrence-russell-brewer-44-ansIl y a quelques semaines dans Télérama, cette lettre d'un lecteur (dois-je le citer ? probablement : O.Dalizon ; d'ailleurs c'est peut-être une lectrice !

 

"Deux personnes ont été exécutées aux Etats Unis. L'un Troy Davus est vraisemblement innocent [..]. L'autre, Lawrence Brewer est une ordure raciuste du Ku Klux Klan qui a assassiné un Noir handicapé parce que noir et handicapé. Et qui non seulement ne regrettait rien mais en tirait fierté. Les deux ont été exécutés. Le cas de Troy Davus a cependant eu une couverture médiatique mondiale et celui de Lawrence Brewer, rien. Le mouvement abolitionniste a raté une occasion historique de se poser en opposant défintif de toute peine de mort , quelle que soit l'horreur du crime".

Repost 0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 09:07

The-Oracle-Regis-Lansac 4

Toujours très surprenant.

 

Les lyonnais m'avaient surpris il y a quelques années lorsque nous avons emmenagé ici avec notamment pour dessein de profiter de l'offre culturelle d'une telle ville. "Oh, y a rien ici. Ilf aut aller à Paris" etc...

 

Cette semaine nous sommes allés voir The Oracle à Décines au Toboggan. Spectacle proposé par la Maison de la Danse et mis en vente sur son site.

 

 

Je m'y étais pris tardivement. Je craignais de ne plus avoir de places. La salle n'était en fait pleine qu'aux 2/3 ou 3/4.

 

Alors évidemment, si on boude un tel spectacle, je comprends qu'on se dise qu'il ne se passe rien et qu'on fantasme sur Paris. Défaut d'imagination. Complexe. Bof, peu importe !

 

The Oracle est à ce jour l'un des plus beaux spectacles de danse que j'ai vu. Probablement juste après Sylvie Guillem dansant Le Boléro avec le Ballet de Tokyo aux Nuits de Fourvière.

 

D'abord "Le sacre du printemps" est certainement une des oeuvres musicales qui me touche le plus ; çà c'est pour la partie perso.

 

Maintenant pour la partie "critique" de The Oracle :

1 : j'aime quand il y a un lien assez accessible entre la musique et la chorégraphie. C'est là, superbe ! On lit la musique sur la chorégraphie sans que le geste ne soit bridé pour autant

2 : la vidéo représente un complément très riche sans être trop artificiel ou faire "concurrence au danseur"

3 : idem pour la lumière. Avec une très belle scène dans laquelle le danseur est dans un cône de lumière

4 : venons-en à ce danseur, Paul White, qui offre une "prestation" extraordinaire dans ce long solo. Energie, sensibilité, qualité technique du geste. Tout y est.

 

Une telle cohérence, symbiose, entre les différentes parties pour proposer un spectacle homogène par lequel on est complètement pris, conquis, est rarissime.

 

Alors merci au Toboggan et à la Maison de la Danse. Continuez à nous régaler ainsi svp !

 

 

Repost 0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 22:14

Une expo "Sudre-copie-1facile" : à deux pas de la gare de la Part Dieu, accès libre et on y entre presque directement sans la chercher ! 

 

Un moyen agréable de flâner après le sandwich de midi !

 

Qu'en dire ? Le texte à l'entrée résume bien l'expo, sensiblement en ces termes "un voyage dans la photo du 20° siècle".

 

Pas trop fan des vieilles photos comme celles tirées par Claudine Sudre. Ok pour l'histoire de la photo voire un brin d'Histoire.

 

Je ne vote pas vraiment non plus pour l'oeuvre de Jean-Pierre Sudre et ses paysages oniriques.

 

J'ai par contre passé plus de temps devant celles de Dominique Sudre : des paysages "sans personnage où les échelles paraissent confondues" (pour reprendre le texte de la plaquette de la BM.

 

Idem pour les réserves de musée de Jean Bernard ! Un voyage surprenant.

 

Le vrai bon moment d'admiration a été pour les portraits de Laurence Sudre, réalisés au cours de festival type Deauville ou Cannes : de très beaux portraits !! Cette seule séquence de photos valait le déplacement ; il reste les autres en bonus. Ce n'est pas rien !

Repost 0

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche