Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 06:43

Brocante NakanoUn livre que j'ai dans les poches depuis très longtemps ! Non pas qu'il soit particulièrement épais (350 pages), ni difficile à lire (bien au contraire).

 

Simplement lu pendant une période où je ne lui ai quasiment consacré que mon temps de métro. Et encore, parallèlement j'occupais mon temps de métro à autre chose .... mais on y reviendra !

 

J'ai mis longtemps à aimer ce livre que j'ai failli abandonner et finalement je relirai cet auteur (par exemple "Les années douces").

 

J'aime beaucoup un certain nombre d'auteurs japonais, la 4° de couverture était claire et pourtant j'ai mis longtemps à comprendre qu'il s'agissait notamment des "mille petits bonheurs qui entrent en correspondance avec les hasards de la vie".

 

C'est effectivement cela. Pas grand chose. La mise en valeur de la poésie du quotidien. L'observation minutieuse et j'allais dire amoureuse des petits rien de la vie. Avec cette façon très japonaise de le faire.

 

Ne pas s'attendre à de l'extraordinaire, une intrique super étudiée, du suspense. Ne s'attendre à rien et savourer. Sereinement.

 

Et là on apprécie. D'autant plus si on aime le milieu de la brocante dans lequel passent ces jours et vivent ces quelques personnages que l'on apprécie de plus en plus au fil des pages.

 

Avec ces "attentes", cela peut faire par exemple un bon livre de vacances !

Repost 0
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 03:51

Tremblade

J'y suis passé samedi en quête d'un resto sympa. J'ai alors découvert ce lieu qui me plaisait bien.

 

J'attendais ensuite une fenêtre météo correcte.

 

Il suffisait enfin de se lever de bonne heure.

 

Hier matin debout 5h00. Le nez dehors. Je vois les étoiles. Il doit faire beau. Il fait encore très nuit. C'est vrai que nous sommes quelques centaines de kms plus à l'ouest qu'à Lyon.

J'ai donc le temps de prendre un petit déj. Départ à 6h15. Plein d'essence. Impec, j'arrive avant le soleil !

 

Il ne reste plus qu'à déclencher !

 

 

1 :

TrembladeRed1

 

 

2 : 

TrembladeRed24

 

 

3 :

TrembladeRed19

 

 

4:

TrembladeRed22

 

 

5 :

TrembladeRed29

 

 

6 :

TrembladeRed30

 

 

7 :

TrembladeRed35

 

 

8 :

TrembladeRed41

 

 

9 :

TrembladeRed43

 

 

 

10 :

TrembladeRed49

 

 

 

 

11 :

TrembladeRed60

 

 

12 :

TrembladeRed69

 

 

Le plus dur est ensuite de faire un choix ! Une dernière ?

 

 

TrembladeRed74

Repost 0
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 21:05

ouestMigration vers l'Ouest pour une semaine de repos.

 

D'habitude pour aller d'un point à un autre c'est l'autoroute. Pour mieux profiter des petites routes sur place.

 

Mais pour ce trajet annuel, pas toujours vers l'Ouest, c'est plutôt les "départementales" qui sont à l'honneur.

 

Le plaisir de faire la route autrement. De voir le paysage changer doucement. De redécouvrir les campagnes et les petits villages. Les restaus routiers et les baraques à frites.

 

Faire un détour ou retarder le repas pour déjeuner dans l'ambiance qui va bien.

 

Rouler très doucement pendant des kilomètres en attendant le paysage que l'on pressent mais qui se fait attendre : zut des fils électriques, mince un camping car inévitable sur la photo, ah là cela aurait été bien mais le soleil s'est caché, punaise pas moyen de se garer maintenant même en moto. Et puis voilà, les conditions sont réunies et je ne l'avais pas vu. Tant pis demi-tour !

 

Dans ces conditions la route "défile" autrement. De quoi réconcicilier Jean Yanne avec les départementales.

 

Pour ces photos il s'agit des routes entre Ussel et Limoges puis Limoges et Royan en passant par le sud d'Angoulême.

 

 


Jean Yanne - Le permis de conduire par mr-parker

 

 

Repost 0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 21:24

gadagne.jpgUne visite au musée Gadagne (peut-être devrais-je le mettre au pluriel ?) cela peut être une variété de plaisir.

 

Découvrir ou redécouvrir l'histoire de Lyon.

Très mauvais en histoire, j'aime néanmoins ce qui touche à l'urbanisme et à l'histoire de la ville.

 

En savoir plus sur un sujet d'actualité : la rénovation du Palais de Justice, les "24 colonnes" pour utiliser son "surnom" ! Cette exposition temporaire est vraiment très intéressante quand on aime de tels sujets.

 

Sur ce sujet d'actualité, le Musée a greffé une démarche contemporaine avec les travaux photographiques d'une artiste d'aujourd'hui Delphine Balley. Celle-ci présente, en écho à la présentation des travaux sur le monument, sa démarche de mise en scène de faits divers, d'histoires avec un petit h. De très beaux tirages, qui font travailler l'imagination, soit directement, soit indirectement via les récits d'un avocat, Frédéric Doyez, sur la base des images proposées.

 

souliers_balley.jpg

 

Enfin c'est l'occasion de déjeuner au Café Gadagne, une bonne table dans un endroit assez extraordinaire par son côté nature et plein air !

 

Une visite "express" ?

 

Avant la construction de la pourtant très réussie "passerelle du Palais de Justice" la vue bien dégagée sur ce côté de la Saône avait aussi belle allure.

 

Gadagne1000D2

 

Où on découvre que ce quartier aurait pu être complètement différent avec une île artificielle dédiée au palais de justice ... Un projet hors du commun !

 

Gadagne1000D1

 

On en profite pour re-visiter sa ville et voir aussi ce qui ne change pas, comme l'ïle Barbe.

 

Gadagne1000D6

 

Revoir ce qu'ont été les rives du Rhône bien avant leur version actuelle.

 

Gadagne1000D7

 

Ou lire une déclaration d'amour ...

 

Gadagne1000D5

Repost 0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 19:01

arthurH.jpgJe retiens la photo d'Arthur H pour cet article car c'est bien cet artiste qui m'a amené quelque chose hier.

 

Hypnotic Brass Ensemble c'est très sympa, c'est réussi. Mais c'était effectivement en de telles circonstances une bonne première partie.

 

Dans la série "je vais dans la foule", ils étaient sur un registre original.

 

Après l'extraordinaire saut dans la foule d'Iggy Pop, et la soirée Ayo + Winston, c'était un autre genre d'insertion dans le public.

 

D'abord c'est la première fois que je vois la "sécurité" laisser l'artiste se balader seul dans le public.

 

Le chanteur est monté sur l'estrade destinée aux personnes handicapées, parfois lourdement. Bien sûr c'était une estrade pratique pour lui. Mais la petite tape dans le dos ou main posée sur l'épaule de chacun d'entre sonnait bien juste.

 

De la même façon ils avaient commencé par saluer d'une tape dans la main tout le premier rang, salut qui passait tout aussi bien.

 

Ajoutons que leur musique est agréable dans ce contexte ; bonne intro pour cette soirée !

 

 

 

Ah, si, encore une chose à propos d'eux : c'est aussi la première fois que je vois les artistes sur scène porter leur laisser-passer autour du cou. Ils ne faisaient peut-être pas "Nuits de Fourvière" ...

 

Deuxième partie : Arthur H

 

J'ai beaucoup apprécié le chanteur et le personnage. Notamment ce beau poème, que mes voisines de droite ont bien eu du mal à apprécier. Mortes de rire. Que cela les fasse rire, pourquoi pas mais comment se comporter ainsi dans un spectacle ... je ne comprendrai jamais.

 

 

 

NuitsFourviere1000D13

 

 

Troisième partie : Les Brigitte.

A vrai dire, même pas envie d'écrire à leur propos. Ce n'est tout simplement pas le genre de musique que j'ai envie d'entendre. Ni pour ni contre, bien au contraire !

 

Cette soirée c'était la soirée "Eclat final" des Nuits de Fourvière. Les "Nuits" c'est toujours une belle période de l'été. Certes je les maudis régulièrement pour le public vraiment non respectueux des voisins et des artistes. Mais la programmation est vraiment très bien et ce sont toujours de belles images plein la tête en plus du son.

 

Voir les Alpes au loin et se dire qu'on se promenait là-haut la veille.

 

NuitsFourviere1000D12

 

Regarder la lune commencer son parcours. Voir la nuit tomber sur Lyon.

 

 

NuitsFourviere1000D14

 

Sentir ce théatre continuer à vibrer des siècles plus tard.

 

 

NuitsFourviere1000D6

 

Prendre un pot alors que la musique résonne à proximité.

 

NuitsFourviere1000D16

 

 

Voir les divas modernes faire concurrence à la vierge perchée quelques dizaines de mètres plus haut ou les bungalows techniques faire écho à cette horrible basilique.

 

NuitsFourviere1000D15

 

 

Prendre plaisir à traverser Lyon au retour à la nuit tombée.

 

NuitsFourviere1000D18

 

 

Au delà du son, le plaisir des sens.

 

 

NuitsFourviere1000D11

 

 

 

Repost 0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 17:40

ayoAyo en vignette parce qu'on voit assez Winston.

 

Cette photo pour son aspect ferroviaire qui me plait bien.

 

Excellente soirée avec ces deux artistes qui forment un ensemble de programmation homogène.

 

Je ne connaissais pratiquement pas Ayo. Un nom et je suppose que j'avais déjà dû entendre un ou deux titres.

 

Un début presque jazzy. Je me disais alors "Bien pour le salon ou une petite salle mais ici ??". Puis passage sur un autre registre et là je découvre une très bonne artiste de scène, très chaleureuse.

 

Quelques minutes avant la fin, elle dit réaliser qu'elle n'a plus que 4 mn. Que faire ? Elle descend alors dans la fosse et parcourt les gradins. Un moment bien sympa.

 

NuitsFourviere1000D1

 

NuitsFourviere1000D21

 

Ce ne sera plus par hasard si j'écoute et/ou voit Ayo !

 

Parce qu'en fait c'était pour Charlie Winston que j'étais là et avais réservé très tôt !

 

J'aimais beaucoup son album "Like a hobo". J'ai un peu moins aimé le suivant. Vu et revu un DVD de lui en concert.

A Fourvière il était à la hauteur !

 

Un bon mélange de pro et de fantasque très maîtrisé. Ses orchestrations un peu brouillonnes ne sont pas un obstacle pour l'apprécier sur scène et il y a quand même de sacrément grands moments dans un tel concert. Bien sûr "Like a hobo" mais aussi "Génération spent" et cette superbe intro !

 

 

 

Le moment le plus géant a probablement a été l'interprétation de "In your hands"

 

 

 

  Titre qui suscite l'adhésion d'un public bien sûr. Et ... Winston s'est lui aussi offert (et/ou nous a offert) ce titre en itinérant dans le théatre. Cool pour l'ambiance !

 

NuitsFourviere1000D7

 

En voyant cette photo, je suis surpris par ce que l'on renvoit à l'artiste avec nos appareils photos brandis ... Le referai-je ainsi ? Peut-être, peut-être pas ...

 

 

NuitsFourviere1000D8

 

Une fin de concert digne des Nuits avec un très beau lancer de coussins ! S'il est quasiment toujours de rigueur, l'énergie du public et les réactions des artistes sont toujours différentes et en font toujours un moment clé !

 

 

NuitsFourviere1000D9

 

On finit en musique ?

 

 

 

Repost 0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 23:13

holy-motors.jpg"De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiante, créature monstrueuse, père de famille... M. Oscar semble jouer des rôles, plongeant en chacun tout entier - mais où sont les caméras ? Il est seul, uniquement accompagné de Céline, longue dame blonde aux commandes de l'immense machine qui le transporte dans Paris et autour. Tel un tueur consciencieux allant de gage en gage. À la poursuite de la beauté du geste. Du moteur de l'action. Des femmes et des fantômes de sa vie. Mais où est sa maison, sa famille, son repos ?"  (sur Allociné)

 

Je ne savais même pas cela en allant voir le film. Simplement Léos Carax - Denis Lavant - 9 rôles. C'est amplement suffisant pour signer !

 

Léos Carax : c'est "Les amants du Pont Neuf"

 

 

 

 

 

Une fable extraordinaire, bouleversante. J'avais adoré. Et déjà été bluffé par Denis Lavant.

 

Quelques années plus tard, en 2006, nous l'avons du dans "Le Capitaine William Burroughs surpris en possession du chant." au théatre de la Croix Rousse. Je me souviens notamment d'un monologue extraordinaire de l'ordre de 45 minutes. Denis Lavant nous emmenait complètement dans son personnage. Superbe.

 

Il y a eu aussi au crédit de Carax / Lavant, je suis à court de superlatifs !, ce film remarquable, en trois temps : Tokyo

 

 

Au titre des surprises avec Holy motors il y a le fait de retrouver ce personnage "monstrueux".

 

 

 

 

Holy motors. Cest quoi ? J'ai lu des choses sur les liens avec le cinéma lui-même. Bien sûr. Mais je ne suis pas assez cinéphile pour les voir.

 

Par contre je suis assez superficiel pour me laisser emporter à la surface de ce film, par son courant.

 

Ces moments ces regards. Le personnage de Céline, la conductrice de la limousine. Complice, gardienne, protectrice. L'épisode anodin où le père raccompagne sa fille à la sortie d'une soirée. Oh là pas de sang mais quels dialogues durs. Pas le début d'un mot vulgaire, rien d'immoral mais cependant "à interdire aux moins de 18 ans" ! Des moments presque drôles comme la scène du tapis roulant. Du fantastique 100%. De l'émotion qui déborde. Une touche façon comédie musicale .... sans le happy end. Un regard sur la beauté.

Etc etc.

De la poésie.

 

Mais Denis Lavant le dit bien sûr bien mieux que moi. Quel meilleur "vendeur" trouver ! Et quel sacré gusse ce doit être. Passionnant à n'en pas douter.

 


Rencontre(s) avec Denis Lavant, Une oeuvre... par gncr

 

 

Terminons par un petit flash back sur Tokyo. Un truc déjanté 100% créatif comme j'aime aussi.

 


Hymn to Merde par Leos Carax par VMA-ARTMEDIA

Repost 0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 22:33

ouf.jpg

Enfin les vacances !

 

Celles d'été, les grandes vacances, mythiques !

 

Ce soir je quitte le bureau un peu tard et je me dis "Les vacances sont là, ouf !, enfin du temps !"

 

Les semaines ordinaires passent et la volonté d'en profiter conduit à un emploi du temps de ... ouf !

 

Les vacances seront donc l'occasion de prendre son temps.

 

Mais le temps de quoi faire, me dis-je dans la gare de Part Dieu alors que je vois tous ces gens qui "perdent leur temps" en attendant un train !

 

La liste est facile à établir :

- m'entraîner à la guitare et bosser aussi le côté théorique. Que les accords 7° majeur et les rythmes aient moins de secret pour moi. Que mes doigts de la main gauche acceptent leur indépendance et renoncent à leur sensibilité sur quelques mm². Qu'ils acceptent d'être synchrones avec la main droite, aussi !

- faire de la photo bien sûr. Trier les anciennes, les sauvegarder enfin ! Finir ma traversée de Lyon photographique

- prendre le temps de flâner dans Lyon et voir quelques expos au Musée des Beaux Arts à Gadagne ou à la Sucrière

- regarder les vaches ou les boucs à la campagne suffisamment longtemps pour acquérir leur rythme cool

- enfin nettoyer ma moto, et aussitôt repartir avec. Tant pis s'il pleut et qu'elle est à nouveau sale !

- voir des potes et se filer rencard pour enchaîner les virages d'un col alpin

- se baigner à Aiguebelette, un rite annuel ! L'eau y est si chaude ...

- randonner dans les Alpes ; il y a si longtemps

- dessiner, peindre. Les tubes d'acryliques vont finir par être HS

- faire le plein de livre et ... les lire !

- rendre les CD à la bibliothèque et ... payer les pénalités de retard avec le sourire

- faire les courses au marché et cuisiner un peu

- ...

- lire vos blogs plus tranquillement !

 

Et seulement deux semaines ?

 

Aurais-je le temps ? Il ne va pas falloir que je le perde ce temps ...!

 

Le crash de la vitesse ? Le crash de ma vitesse !

Repost 0
Published by ASTOR - dans En général
commenter cet article
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 23:37

maria-pages.jpg

J'adore le flamenco.

 

J'attendais ce spectacle avec impatience.

 

J'ai été déçu.

 

Pourquoi ?

 

Une affaire de goût ou une affaire de démarche ?

 

Une affaire de goût probablement. Le flamenco de Maria Pages n'est peut-être pas, à la base celui que je préfère.

 

Mais une affaire de démarche probablement aussi.

 

C'est davantage un spectacle de danse contemporaine qu'un spectacle de flamenco. C'est l'architecture d'un tel spectacle avec la musique, les participants, le chant, les gestes du flamenco.

J'aime beaucoup la danse contemporaine, j'aurais donc dû apprécier. D'autant que cette dimension là est plutôt réussie avec notamment un décor et des lumières aussi simples que réussis.

 

Ce qui ne fonctionne pas me concernant c'est que ce spectacle nous renvoie évidemment en permanence au flamenco mais je n'y ai pas retrouvé ce qui me paraît être l'âme du flamenco. La danse est très bien réglée, tirée au cordeau, les danseurs plutôt de bon niveau, notamment les danseuses. Mais il n'y a plus grand chose de cette couleur défi, fierté, postures, douleur, en un mot charme du flamenco.

 

Et comme je n'ai pas trouvé d'autre charme à ce spectacle j'ai davantage vu ce qui n'y était pas que le reste.

 

Dommage car la démarche paraît sincère et l'artiste, engagée. Mais je préfère mille fois la saveur du flamenco de la petite association lyonnaise ou celle d'un danseur sur les trottoirs de Barcelone.

 

 

 

 


Utopía - María Pagés par NuitsdeFourviere

 

 

 

J'en profite pour mettre cet extrait d'un autre spectacle qui me paraît avoir davantage d''âme. La couleur du flamenco toujours mais quelque chose qui habite le spectacle (semble-t-il d'après l'extrait).

 

Repost 0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 21:30

lumiere_divine.jpgOu divine lumière ?

 

Je crois plutôt à la seconde formulation !

 

Même à St Pierre.

 

La basilique St Pierre est quand même un très bel endroit, l'un des rares dont je dirais "à voir". Un bâtiment d'une dimension extraordinaire, physique et spirituelle.

 

Le comble c'est que par le même hasard que nous nous sommes retrouvés à Londres pendant le mariage princier nous étions à Rome ... pour Pâques !

 

Là, évidemment pas question de ne pas assister à la bénédiction Urbi et Orbi.

 

Même gamin cela m'impressionnait, ce gusse qui parle d'un balcon, devant une foule très dense, à la Ville et au Monde. Rien que çà !

 

En fait de foule dense, d'ailleurs ce n'est pas vraiment çà. On est plus serré dans la fosse de n'importe quel concert rock que pour la bénédiction. Vous me direz, le St Père est moyennement  rock n'roll et chante mal !

 

En fait même en arrivant en retard on se fraie très facilement un chemin dans la "foule".

 

Alors inutile d'arriver trop tôt !

 

StPierre (18)

 

Il suffit de suivre le mouvement.

 

StPierre (7)

 

Certes on n'est pas tout seul ....

 

 

StPierre (5)

 

Mais on arrive même à LE voir. Ce n'est pas Dieu mais on va quand même lui donner de la majuscule. On ne sait jamais ...

 

StPierre (4)

 

Moi, je voyais le truc émouvant, impressionnant, quelque chose comme le "tous ensemble, tous ensemble". Ben ce que je retiens du moment c'est la folie photo, SMS, trucmuche pour dire j'y étais (oui, je sais, je fais de même !). Mais surtout, la fièvre micro-communautaire. Ce n'est pas "je suis catholique" la ferveur. C'est "je crie quand le pape nous bénit dans notre langue". "Oui, nous les japonais, nous sommes là !". J'ai pris japonais comme j'aurais pu prendre british ou congolais. Sérieusement, çà m'a "déçu" comme réaction...

 

Cependant il y en a ici et là qui y croient toujours ... hors du temps ....

 

StPierre (6)

 

Mais ce n'est pas grave. Parce que le "génie" humain, il est dans la basilique mais s'est exprimé autrement. Par les beaux arts (et les moyens pour faire, disons-le nous. Fallait bien que çà serve à quelque chose le denier du culte ....!)

 

StPierre (10)

 

 

StPierre (1)

 

Là on pourrait presque se mettre à croire à Dieu tant la magie opère.

 

StPierre (11)

 

StPierre (12)

 

StPierre (14)

 

StPierre (15)

 

 

 

StPierre (17)

 

On peut cependant dormir en paix. Nos amis suisses gardent ce trésor.

(enfin dormir en paix, .... avec comme berceuse le bruit des scoots !

 

StPierre (8)

Repost 0

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche