Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 21:00

Une promesse

Je cherchais Retour à Killybegs que j'ai hâte de lire depuis que j'ai lu Mon traître (puis Le petit Bonzi et La légende de nos pères).

 

Je n'avais pas vraiment envie de quelque chose de ce style en ce moment mais je n'ai pas su résister ! A quoi, je ne sais pas ! Mais je savais que ce serait un bon bouquin et cette conviction l'a emportée sur le désir de lire tel ou tel genre de livres ...

 

Cet article est en mode brouillon depuis quelques temps parce que je ne sais pas comment parler de ce livre. Mais j'ai bientôt terminé le suivant et il faut que je me jette à l'eau.

 

Une promesse est une histoire de fidélité, de mémoire, d'amitié, de valeurs, de respect.  

"Le serment de sept âmes vives à deux âmes sombres" dit la 4° de couverture.

 

Il est difficile d'en parler parce que, s'il n'y a pas à proprement parler d'intrigue, il serait dommage de ne pas lentement découvrir en quoi consiste cette promesse.

 

Alors juste quelques extraits de ce beau livre. Un livre qui parle simplement de nobles sentiments et de sujets très forts. Un livre façon Sorj Chalandon.

 

 

  "Leurs mains se serrent, puis se défont, doigt à doigt comme une corde qui cède. Elles se séparent en silence, elles glissent sur le frais des draps de Madeleine. Elles se séparent. Elles sont séparées. [ ]. Fauvette ne savait pas qu'il lui restait une larme. Une seule, la dernière, une perle d'eau qui caresse ses cils et descend comme une peur grise"

 

"Chaque soir elle leur lisait un peu de poésie. Elle cherchait le simple au milieu des sonnets, le plus facile à lire et à comprendre, elle cherchait des mots pour les enfants. [ ]. Un peu de Victor Hugo, un peu de Mallarmé, un peu de Hereida et les gamins prenaient la mer, le soleil levant, les nuages de pluie, ils frissonnaient de bateaux chavirés, de coeurs blessés, de mains ouvertes, [ ]"

 

"Il lisait en mettant le ton. Il chaloupait l'océan, il soufflait le vent, il ricanait le chacal, il croassait le corbeau"

 

"Il grandissait comme çà en bottes des champs, deux gamins à bout de bras, en regardant les nuages qui s'en venaient de l'ouest. Il grandissait de rien mais marchait tête droite. Il était fier de tout. Fier du petit bosco qui ramenait un bon point de l'école. Fier du petit Henri qui déchiffrait une phrase. Fier d'une poignée de main à la fin du travail"

 

Etc, etc ...

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rosemar 20/12/2012 22:14


Bonsoir ASTOR


j'aime bien le passage qui évoque la poésie, les voyages ! Une ouverture sur les beautés du monde...


Belle soirée de fin du monde...

ASTOR 20/12/2012 23:06



Ah oui c'est vrai c'est la der des der !!


J'avais pris soin cette fois de repérer à la lecture les passages à partager. Il n'y avait que l'embarras du choix.


Bonne soirée également



L. HATEM 19/12/2012 05:55


Bonjour Astor,


Lorsqu'on ne sait quoi dire d'un livre, vaut mieux laisser le livre s'exprimer comme tu le fais...


Et le livre parle très bien de lui même... j'admire ces gens qui trouvent de tels mots avec lesquels écrire un livre.


Je suppose que tu est fier de l'avoir lu ! :o)


Bonne journée et bonnes fêtes !

ASTOR 19/12/2012 21:03



Bonsoir L !


Un beau clin d'oeil à Sorj Chalandon via ton comm. !


Je suis effectivement également épaté par la création d'un livre. Comment l'organise-t-on ? Comment se choisissent le début et la fin, tellement importants, comment ..., comment ...



Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche