Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 23:19

le nezDans cette rubrique "merci les artistes", je ne prends ce soir que le temps de souligner d'un merci en texte : c'était vraiment top. J'en écrirai plus un autre jour ! Mais si vous tombez sur cette page par hasard en vous demandant si vous réservez pour ce spectacle, n'hésitez pas une seconde de plus : allez-y !

--------------------

En plus, ce matin, la vignette qui "va bien". Amusant d'ailleurs la recherche d'images sur ce thème sur Google (sans jeu de  mots) : le thème invite à la créativité et les illustrations "à la russe" sont amusantes.

--------------------

Allez, je n'attends pas plus longtemps pour dire tout le bien que je pense de ce spectacle !

Commençons par les deux petites réserves.

En premier lieu il m'a semblé que l'interprète principal manquait un peu de pêche. Certes j'étais au cinquième balcon ... Mais bon le phénomène s'est amoindri en cours de spectacle. Habitude ou voix qui se chauffe ?

La musique de Chostakovivh ensuite. Elle ne m'a pas gêné ... mais ne m'a pas emballé. A aucun moment je n'ai été tenté par une écoute attentive de la musique. Ceci étant, après tout, peut-être s'intègre-t-elle si bien à l'ensemble que cela produit cet effet, l'effet d'un ensemble très cohérent finalement.

 

Rien ne captive au point de focaliser l'attention mais l'ensemble captive absolument !

 

La mise en scène et le décor sont extraordinaires mais servent bien l'oeuvre, fantastique. La trop souvent artificielle projection vidéo de fond de scène trouve complètement dans l'argument de cet opéra sa raison d'être. Déjà, en offrant une des représentations du nez échappé. En donnant quelques éléments clés sans devoir lire le sous-titrage. En offrant des éléments de contexte. En illustrant la scène. Bref, loin d'être utilisée en gadget racoleur elle est complètement justifiée.

 

Les éléments chantés (je ne sais pas l'exprimer mieux) présentent une variété (si j'ose dire !) très agréable. J'ai particulièrement aimé la lecture croisée des missives par les deux femmes sur leur balcon d'une part et l'homme sans nez et son valet (c'est bien son valet ?) d'autre part.

 

Les costumes sont justes.

 

L'ensemble illustre un texte de Gogol très "sympa". J'aime bien cette littérature russe à la fois fantastique et très ironique envers la société d'alors, qu'il s'agisse des représentants de l'état ou non.

 

Finalement un très beau spectable, très équilibré qui ne cède ni à la facilité ni aux délires d'intello qui se veulent inaccessibles.

 

Last, but not least, quand les quatre-vingt et quelques chanteurs saluent à la fin, quand dans la fosse on aperçoit encore les dizaines de musiciens, quand on se rappelle la complexité du décor ou la richesse de la vidéo, on se dit que les 38€ de la place en cinquième balcon ne sont pas indus et que le terme "spectacle vivant" a du sens.

 

Bravo !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche