Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 21:25

haddockIl a jeté l'ancre il y a quelques années mais l'a-t-il jetée vraiment.

 

Bien sûr il se contente de béquiller sans aller porter une amarre sur le candélabre le plus proche. Mais le sujet de la stabilité de la béquille reste le même.

 

Bien sûr cela fait longtemps que lui est passée l'envie de mettre des pare-batt's le long du RK pour éviter qu'un scoot ne l'accoste trop brutalement. Mais de la carte 7033P de l'examen lui est resté le goût pour les cartes plastifiées.

 

Il met son casque comme il mettrait son bonnet. Plus besoin de démanilleur sur le couteau suisse mais le greytape reste un bon accessoire dans la sacoche.  Quant au WD40 il constate avec amusement qu'il a enfin migré dans la sacoche à outil  des bikers !

 

Il quitte le garage cap à l'Ouest, hisse la seconde et envoie la 3°. Quelques bords sur le périphérique puis il sait qu'il a maintenant un long bord de largue sur l'autoroute.  6° ou spi ?

Les grandes courbes de l'autoroute le font gîter.  Il se souvient soudain qu'il n'a pas arrosé sa sortie du port ! Tonnerre de Brest ! Un mouillage forain dans la station Elf et il s'apprête à ouvrir les sacoches.  Coffre babord ou coffre tribord ? Où est le muscadet et où est le Jack ?

 

Ah, ces superstitions. Certes  dans Lyon il a peu de chance de croiser un curé avant d'appareiller. Mais avec ses RTT il quitterait volontiers plus souvent sa cité un vendredi !

Et il se rappelle ses angoisses au moment de placer la pièce d'or. En l'absence de mât, où la placer. Elle a fini sous la selle. Au moins elle est à l'abri des pirates !

 

Un biker passe sur l'autoroute il le salue. Là au moins les valeurs sont les mêmes. Dans la cabine de train, sur la mer ou en moto, on salue celui que l'on croise ! Un autre passe, il le salue. Ce bachi-bouzouk ne lui répond même pas. "Moulin à gaufre" hurle-t-il au vent !

 

Oui, les superstitions ! Il a changé la plaque du RK sans couper la queue du serpent. Il ne veut pas rouler en 13-40 mais accepte une femme à bord. Le cénovis a remplacé le lapin dans les trucs à éviter ! Et heureusement le seul mammifère dont on parle c'est le renard (et les rats !)

 

Bon c'est pas le tout mais faut décoller de la station avant la renverse.

 

On continue cap au 270. Çà a refusé. Il est maintenant au près : deux fois le temps, trois fois la peine !

 

La nuit tombe. Les étoiles le guident.  Mais combien reste-t-il de milles ? Un coup de compas sur la carte s'impose. Jamais pu se faire au lecteur de carte et puis le pilote automatique faut pas y songer, çà passera pas le contrôle technique.

 

Il reste de la route. On borde un peu pour gagner quelques nœuds. On soigne la conduite : un coup de barre c'est un coup de frein.

 

Çà y est ! Il arrive.  Les vieux réflexes restent là : un tour dans le port avant de choisir la bonne place.

 

 Les potes l'accueillent. Mais mille millions de mille sabords, une mouette !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche