Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 23:13

holy-motors.jpg"De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiante, créature monstrueuse, père de famille... M. Oscar semble jouer des rôles, plongeant en chacun tout entier - mais où sont les caméras ? Il est seul, uniquement accompagné de Céline, longue dame blonde aux commandes de l'immense machine qui le transporte dans Paris et autour. Tel un tueur consciencieux allant de gage en gage. À la poursuite de la beauté du geste. Du moteur de l'action. Des femmes et des fantômes de sa vie. Mais où est sa maison, sa famille, son repos ?"  (sur Allociné)

 

Je ne savais même pas cela en allant voir le film. Simplement Léos Carax - Denis Lavant - 9 rôles. C'est amplement suffisant pour signer !

 

Léos Carax : c'est "Les amants du Pont Neuf"

 

 

 

 

 

Une fable extraordinaire, bouleversante. J'avais adoré. Et déjà été bluffé par Denis Lavant.

 

Quelques années plus tard, en 2006, nous l'avons du dans "Le Capitaine William Burroughs surpris en possession du chant." au théatre de la Croix Rousse. Je me souviens notamment d'un monologue extraordinaire de l'ordre de 45 minutes. Denis Lavant nous emmenait complètement dans son personnage. Superbe.

 

Il y a eu aussi au crédit de Carax / Lavant, je suis à court de superlatifs !, ce film remarquable, en trois temps : Tokyo

 

 

Au titre des surprises avec Holy motors il y a le fait de retrouver ce personnage "monstrueux".

 

 

 

 

Holy motors. Cest quoi ? J'ai lu des choses sur les liens avec le cinéma lui-même. Bien sûr. Mais je ne suis pas assez cinéphile pour les voir.

 

Par contre je suis assez superficiel pour me laisser emporter à la surface de ce film, par son courant.

 

Ces moments ces regards. Le personnage de Céline, la conductrice de la limousine. Complice, gardienne, protectrice. L'épisode anodin où le père raccompagne sa fille à la sortie d'une soirée. Oh là pas de sang mais quels dialogues durs. Pas le début d'un mot vulgaire, rien d'immoral mais cependant "à interdire aux moins de 18 ans" ! Des moments presque drôles comme la scène du tapis roulant. Du fantastique 100%. De l'émotion qui déborde. Une touche façon comédie musicale .... sans le happy end. Un regard sur la beauté.

Etc etc.

De la poésie.

 

Mais Denis Lavant le dit bien sûr bien mieux que moi. Quel meilleur "vendeur" trouver ! Et quel sacré gusse ce doit être. Passionnant à n'en pas douter.

 


Rencontre(s) avec Denis Lavant, Une oeuvre... par gncr

 

 

Terminons par un petit flash back sur Tokyo. Un truc déjanté 100% créatif comme j'aime aussi.

 


Hymn to Merde par Leos Carax par VMA-ARTMEDIA

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clovis Simard 31/07/2012 13:23


Blog(fermaton.over-blog.com),No-8. - THÉORÈME ALI. - Le champion !.

ASTOR 31/07/2012 18:00







Mary Blue 30/07/2012 12:15


Re 


Denis Lavant, que je n'ai jamais vu sur scène,  fait partie de "mes " acteurs


incontournables , depuis "Mauvais sang"  et que  l'on devrait ou  qui mériterait  


d'être vu que soit le film,


je n'ai pas encore vu celui là , j'espère qu'il restera à l'affiche


assez longtemps, pour les critiques je fais l'impasse parfois  et c'est le cas pour


Holly Motors ,  ton article me conforte ! 


@+Mary 

ASTOR 01/08/2012 06:49



Je ne connaissais pas "Mauvais sang".


Piccoli ! Il peut être excellent également !


 






L. HATEM 29/07/2012 13:39


Ben voilà, t'arrêtes pas de te vanter d'être très peu cinéphile, mais tu sais transmettre les émotions des rares films que tu vois... :o))


Rien que pour cet article, j'irai le voir, merci !


 

ASTOR 30/07/2012 06:18



Je fais trop part de mes très faibles connaissances sur le sujet ? Probable ! D'ailleurs je devrais dire cela en préambule aussi dans les autres domaines. Je m'en vais donc me passer de ce type
d'"avertissement"


Mais je vois avec plaisir que ce qui me paraît le plus important est passé : l'émotion !


Bon film L. et je ne doute pas que tu nous raconteras !


 



cockpit 29/07/2012 12:04


Je remets mon commentaire mis chez moi, ça te permettra de répondre plus facilement.


Holy Motor, pas trop prise de tête ? Superbe critique par les professionnels, un peu moins par le public. Quand je lis dans la presse ""Holy Motors" navigue sur cette crête étroite qui sépare le
kitsch de l'éblouissement et évite presque tous les écueils de sa structure éclatée" ou bien "rien n'est donné, où tout est offert, ses beautés multiples sont convulsives", je me dis que les
critiques enfument le lecteur parce qu'ils ne savent pas quoi dire...


Bon dimanche à toi

ASTOR 30/07/2012 06:13



J'adore tes sélections de critiques !!! Et partage ton point de vue sur celles-ci ! çà ressemble aux phrases que l'on pouvait faire avec les générateurs de jargon !


Holy motors, prise de tête ? çà doit être possible de réagir ainsi. Moi, j'ai fit un autre choix. Un peu comme face à la poèsie ou un film de David Lynch. Je me laisse porter. J'accepte de ne pas
"comprendre". Exemple : il doit y avoir de belles explications au fait que le même personnage soit repris de Tokyo dans Holy motors. Je n'y accède pas, tant pis.


Finalement est-ce qu'un auteur attend de son public qu'il analyse aussi finement ? Est-ce nécessaire pour apprécier ? Je ne crois pas.


Mais d'aucuns penseront probablement que je passe à côté de l'essentiel ... Surtout les critiques que tu citais ...


Bonne journée Emmanuel !



Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche