Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 21:58

montemartini-blue-note.jpg

Préambule : cherchant une image de ce musée-centrale alors que j'apprends le blues, cette image tombe à point !

 

Lorsque nous visitons une grande ville, et c'est un vrai plaisir, il y a un temps pour chaque chose : visiter des incontournables, parcourir les rues, longer le fleuve, passer du temps aux terrasses ou dans un café de quartier, un marché, etc. et ... découvrir des lieux un peu à l'écart des sentiers battus, d'un nouveau genre (ou d'un genre abandonné d'ailleurs !).

 

Non pour le plaisir de ne pas être le touriste moyen ou que sais-je (on n'y échappe pas !) mais simplement parce que c'est synonyme de découverte et d'étonnement, de "remise en cause".

 

A Rome ce fut notamment le choix pour le musée "Centrale Montemartini". En fin d'article vous en saurez méthodiquement plus avec des extraits du site officiel.

 

Disons en un mot que dans un quartier encore peu reluisant de Rome (un quartier bobo de demain ?), on a installé un musée dans une ancienne centrale thermo-électrique. Quand on trouve cela dans le guide, on se dit qu'il y a deux possibilités. Soit c'est l'attrape nigaud façon racolage : "çà claque donc vont venir les épris d'originalité". Soit çà vaut effectivement le détour parce que le truc fonctionne.

Et çà valait le détour !

Métro, marche dans un quartier de Rome pas terrible que l'on sent en mutation, vue sur les installations industrielles, le tout par un temps très moyen : ambiance !

Alors on arrive à la centrale. Pas un chat. On croisera moins d'une dizaine de  visiteurs seulement dans le musée pendant environ deux heures de visite !

 

Une installation qui a du charme. Les deux dimensions se renforcent :

- l'envie de visiter un musée permet de voir une installation industrielle un peu ancienne, d'imaginer les hommes et les femmes à la manoeuvre derrière les leviers observant les manomètres.

- la curiosité de visiter une usine peut amener à passer plus de temps devant des sculptures qu'on y passerait ordinairement.

 

Il y a ensuite le cadeau Bonux ! Le plaisir qui naît de la juxtaposition des deux. Et ce n'est pas le moindre !

 

En résumé, vous l'avez compris, si vous visitez Rome, un détour par là n'est pas du temps perdu si le séjour à Rome dépasse le week-end !

 

Une idée du lieu et de son environnement ?

 

Montemartini (27)

 

Montemartini (21)

 

Montemartini (11)

 

Montemartini (12)

 

 

Montemartini (14)

 

 

Montemartini (23)

 

Montemartini (29)

 

Montemartini (38)

 

Montemartini (43)

 

 

Montemartini (46)

 

Montemartini (6)

 

Une sélection plus complète :

 

 

 

 

"L’histoire du nouveau pôle d’expositions des Musei Capitolini à l’ancienne Centrale Thermoélectrique Giovanni Montemartini, exemple extraordinaire d’archéologie industrie reconverti en siège muséal, a commencé en 1997 avec le déménagement de centaines de sculptures à l'occasion des travaux de réaménagement de larges secteurs du complexe capitolin.

C‘est pour dégager les espaces du Musée de Palazzo dei Conservatori, Museo Nuovo et Braccio Nuovo tout en permettant au public de ne pas cessé d’avoir accès aux œuvres, que les locaux restaurés de la première centrale électrique publique romaine ont accueilli dès 1997 une exposition intitulée ’Les machines et les dieux’, dans un curieux rapprochement de deux mondes diamétralement opposés comme le sont l’archéologie classique et l'archéologie industrielle.
  (...)

Lors du retour d'une partie des sculptures au Capitole en 2005 à la conclusion des travaux de réaménagement, ce splendide espace muséal, conçu initialement comme une solution temporaire, a été confirmé en fait comme siège permanent des collections d'acquisition plus récente des Musei Capitolini."

 

 

 

"Le propre musée est inséré dans un projet plus vaste de requalification de la zone Ostiense Marconi qui prévoit la reconversion en pôle culturel de l’aire de plus ancienne industrialisation de la ville de Rome (une zone qui comprend, outre la centrale électrique Montemartini, l’Abattoir, le Gazomètre, les structures portuaires, l’ancienne usine Mira Lanza et les anciens Marché Généraux), avec l’installation définitive des campus universitaires de Roma Tre et la réalisation de la Città della Scienza."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rosemar 20/05/2012 12:16


Bonjour ASTOR


Superbe (comme souvent ) cette confrontation entre l'ancien et le moderne.Les statues antiques sont magnifiques et on aimerait voir de plus près les mosaïques...


Très bon dimanche 

ASTOR 21/05/2012 20:12



Bonsoir Rosemar,


Oui. Ancien/moderne est le plus souvent un bon thème. Je crains juste les fois où cela n'est qu'un prétexte.


Bonne soirée !



Bibou 16/05/2012 21:56


Bonsoir Astor,


Quand je parle des extérieurs c'est celui que montre la première photo.


Très belle soirée à toi.

ASTOR 16/05/2012 22:25



Oui, je comprends bien. D'ailleurs quand je dis "j'aime bien" c'est probablement plus le "photographe" qui parle que le potentiel riverain



Bibou 16/05/2012 07:44


Bonjour Astor,


Effectivement très intéressant, et comme tu le dis, un futur lieu "incontournable", pour bobos ? Espérons pour tous...


Toujours très intéressant de découvrir ce qui a été et est... toujours.


Mais il faut reconnaitre que les "extérieurs" sont encore peu avenants, je gage que cela ne durera pas...


Très belle et bonne journée.

ASTOR 16/05/2012 21:44



Bonsoir Bibou


Difficile de prévoir l'avenir d'un quartier et le boulot d'urbaniste ne doit pas encore être une science exacte. Mais c'est un beau métier dans l'absolu. Dans la réalité ?


J'aime pour ma part le charme de ce type d'extérieur. Au moins en tant que touriste ...


Bonne soirée !



Où Êtes-Vous ?

  • : Le blog d'Astor !
  • Le blog d'Astor !
  • : Journal de mes découvertes : en me déplaçant (à pied, en moto, en bateau, en métro, ...), en lisant, en jouant, en regardant et photographiant, ...
  • Contact

"Droits"

Licence Creative Commons
Ce(tte) "œuvre" est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.

Formulé autrement, je ne suis pas opposé à l'utilisation des textes et photos ... mais pas ni'mporte comment !

Merci de prendre connaissance des conditions de la Licence Creative Communs avant toute utilisation du contenu.

Recherche